Samedi 23 Juin, 2018

Carnaval 2018 : des militants Lavalas ont pris le béton

Des supporteurs de Jean-Bertrand Aristide ont fait entendre leurs voix à travers des pancartes ou affiches à l’effigie de l’ancien président. / Estailove St-Val/LoopHaïti

Des supporteurs de Jean-Bertrand Aristide ont fait entendre leurs voix à travers des pancartes ou affiches à l’effigie de l’ancien président. / Estailove St-Val/LoopHaïti

Le coup d’envoi de ce lundi gras s’est donné vers trois heures de l’après-midi, comme prévu par le comité d’organisation. De façon inattendue, des troupes de danse et des bandes à pied surgissent de toute part pour former cette agglomération qu’est devenue le Champs de Mars durant ces trois jours d’ambiance.

La troupe en provenance du Bureau national d’Ethnologie a offert un numéro de charme. Même le président le de la république, Jovenel Moise demeurait coi devant la très grande créativité de la troupe.

Voici les plus belles photos de ce lundi gras

Beaucoup de bandes à pied se faisaient également remarquer pendant l’ouverture, mais les plus grosses pointures attendaient très tard pour pouvoir déambuler sur le Champ de Mars. Ce qui n’a pas manqué de déjouer l’ambiance à laquelle le public espérait.

Un peu plus loin, des supporteurs de Jean-Bertrand Aristide, leader charismatique de Fanmi Lavalas, ont fait entendre leurs voix à travers des pancartes ou affiches à l’effigie de l’ancien président. Une bien curieuse démarche si l’on tient du silence qui s’abat sur la vie de l’homme de Tabarre depuis un certain temps.

Ce soir, encore une fois, l’ordre du défilé des chars musicaux n’a pas été respecté. Djakout #1 qui a eu la malchance de ne pas arriver au Champ de Mars hier soir, devait être le premier char musical ce lundi.

À la surprise de plus d’un, Mass Konpa du sénateur Gracia Delva est la première formation musicale à fouler l’enceinte sacrée du carnaval national. Il était déjà 8 heures passées de plus d’une bonne trentaine de minutes.