Mardi 28 Janvier, 2020

Les plastiques à usage unique interdits dans l'UE à partir de 2021

Cotons-tiges, pailles, touillettes à café: ces produits en plastique à usage unique, qui envahissent les océans, seront dans l'avenir interdits dans l'Union européenne

Cotons-tiges, pailles, touillettes à café: ces produits en plastique à usage unique, qui envahissent les océans, seront dans l'avenir interdits dans l'Union européenne

Cotons-tiges, pailles, touillettes à café: ces produits en plastique à usage unique, qui envahissent les océans, seront interdits dans l'Union européenne, vraisemblablement dès 2021, selon les termes d'un accord négocié à Bruxelles.

Seulement huit mois plus tard, l'UE s'est dotée d'une législation pour interdire les produits en plastiques à usage unique les plus communs, soit une dizaine de catégories de produits qui représentent à eux seuls 70% des déchets échoués dans les océans et sur les plages.

"Les Européens sont conscients que les déchets plastiques constituent un énorme problème et l'UE dans son ensemble a fait preuve d'un véritable courage en s'y attaquant, faisant d'elle le leader mondial de la lutte contre les déchets plastiques marins", s'est félicité le premier vice-président de la Commission européenne, Frans Timmermans, cité dans un communiqué.

-Produits interdits et recyclage obligatoire -

Pour d'autres produits, notamment les emballages plastiques pour des aliments prêts à consommer, l'objectif est de réduire leur consommation au niveau national et d'être plus exigeant sur leur conception et leur étiquetage.

L'accord fixe par ailleurs un objectif de collecte des bouteilles en plastique de 90% d'ici 2029.

L'UE veut également mettre les fabricants de tous ces produits à contribution, avec une "application renforcée du principe pollueur-payeur", souligne le Parlement.

L'UE établit aussi un objectif de 25% de contenu recyclé dans la fabrication de bouteilles en plastique d'ici 2025, et de 30% d'ici 2030.

Outre la protection des océans, la Commission fait valoir que la directive présente d'autres "avantages environnementaux et économiques".

L'alliance Rethink Plastic, qui regroupe des ONG pour un avenir sans plastique, a qualifié le texte de "pas en avant important", mais estimé qu'il ne répondait "pas pleinement à l'urgence de la crise des plastiques".

Cette dernière n'a pas réagi dans l'immédiat

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :