Mardi 22 Septembre, 2020

L’ouverture de l’année judicaire boycottée dans le Nord-Ouest

Photo : Tribunal de Port-de-Paix - Crédit : Wilnick Ormestis

Photo : Tribunal de Port-de-Paix - Crédit : Wilnick Ormestis

Des Avocats du Barreau de Port-de-Paix (Nord-Ouest) ont boycotté l’ouverture de l’année judiciaire pour dénoncer les problèmes auxquels confronte leur juridiction. En plein début de l’année judiciaire le 1e Octobre, les membres de la basoche ont laissé vide les locaux du tribunal de première instance jusqu’à nouvel ordre pour exprimer leur mécontentement face aux autorités judiciaires du pays.

Quoique la cours de la Cassation de la République, dans une cérémonie solennelle, ait lancé lundi 1er cctobre la nouvelle année judiciaire, ce lancement n’influence pas pour autant toutes les autres juridictions du pays. Dans le département du Nord-Ouest, les Avocats du barreau de Port-de-Paix ont bloqué la reprise des activités judiciaires au palais de justice de ce ressort.

Leurs revendications principales se portent sur la carence de Juges au niveau du Tribunal de Première Instance de cette juridiction, qui selon eux, affecte le fonctionnement de la juridiction ; le renouvellement du mandat du doyen qui arrive à terme depuis plusieurs années ; le mauvais comportement de certains juges et des commissaires du gouvernement qui selon eux, agissent comme juge et partie, la nomination des parquetiers et d’autres personnels important pour le bon fonctionnement du système judiciaire dans la région.

Le Bâtonnier de l’Ordre des Avocats du Barreau de Port-de-Paix, Me. Gama Estimond, souligne le fait qu’à sa connaissance, plusieurs Juges de ce tribunal ont été transférés à la Cour d’appel des Gonaïves à la fin de leur mandat et que ces derniers n’ont jamais été remplacés.

En ce sens, l’homme de loi dit souhaiter en toute urgence une intervention du Conseil Supérieur du Pouvoir Judiciaire (CSPJ) pour remédier à  la situation qui, dit-il, complique davantage le fonctionnement de l’appareil Judiciaire déjà boiteux au niveau de cette juridiction.

Entre temps, les autorités judiciaires de la région disent s'entretenir avec les Avocats du barreau de Port-de-Paix dans le but de trouver une entente pour favoriser la reprise des activités judiciaires dans le plus bref délai.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :