Jeudi 3 Décembre, 2020

L'OPC alerte la PNH sur les implications de la grève à l'OAVCT

Renan Hédouville, le Protecteur du Citoyen installé dans ses fonctions le 31 octobre 2017.
(crédit photo : @MCHaiti)

Renan Hédouville, le Protecteur du Citoyen installé dans ses fonctions le 31 octobre 2017. (crédit photo : @MCHaiti)

Dans un communiqué émis à l'intention du Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti (DGPNH), l'Office de Protection du Citoyen (OPC) attire l'attention du haut responsable de la circulation routière sur les fâcheuses conséquences de la grève à l'Office des Véhicules Contre Tiers (OAVCT).

Eu égard à ses prérogatives constitutionnelles selon le vœu de l'article 3 de la loi 3 mai 2012, l'institution Nationale de Droits Humains s'érige en défenseurs des conducteurs et autres usagers de la voie publique dont les polices d'assurance sont arrivées à expiration jeudi 29 mars 2018.

« L'OPC constate avec consternation la paralysie de certaines activités administratives au sein de l'Office des Véhicules Contre Tiers (OAVCT) par la grève entamée depuis le 2 avril 2018 par les employés de ladite institution et recommande au Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti, de prendre toutes les mesures nécessaires pour empêcher que les groupes précédemment cités ne soient à la fois les victimes d'un problème administratif et de l'incompréhension des agents de police....», écrit dans cette note, Renan Hedouville, le protecteur du citoyen, installé dans ses fonctions depuis le 31 octobre 2017..  

 « L'OPC suggère au Directeur Général de la Police Nationale d’Haïti d'interdire que les Agents ne sanctionnent les automobilistes jusqu'à la résolution de cette crise à l'OAVCT », continue la note.

Kepsen MONESTIME

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :