Vendredi 6 Décembre, 2019

L’ONA, l’OAVCT et l’OFNAC méritent d’être redressés, conclut la CSC/CA

Photo: Loop Haiti

Photo: Loop Haiti

Comme annoncé, la Cour supérieure des comptes a soumis officiellement au Sénat ce mardi 2 juillet, le rapport d’analyse sur l’efficacité des dépenses publiques et l’évolution de la situation financière du pays pour l’exercice fiscal 2017-2018. Dans ce document, la CSC/CA dit constater que les dépenses de fonctionnement ont augmenté considérablement par rapport à celles des investissements. La Cour révèle également une gestion financière irrationnelle dans plusieurs institutions autonomes.

« Il ne s’agit pas d’une enquête, mais plutôt d’une analyse », précise Pierre Volmar Desmesyeux, qui a fait officiellement le dépôt de ce rapport, visiblement volumineux. Ce travail d’analyse de l’évolution des finances publiques est composé de trois grandes parties : « la situation des finances publiques de l’Etat, l’efficacité des dépenses publiques et la situation financière des entités autonomes ».

Les grands points, pas de détails… devant les caméras, les conseillers jouent la carte de la prudence et se gardent de donner trop d’informations. Mais dans un résumé exécutif transmis aux journalistes, la Cour des comptes souligne que sur le plan financier, l’exercice 2017-2018 est passé à côté, malgré la relative bonne performance fiscale.

 

« Globalement durant les 5 dernières années, la CSC/CA a constaté une disproportion entre les dépenses courantes et celles d’investissements, ce qui affecte la création de richesse », précise pour sa part le conseiller Saint-Juste Momprevil.

S’agissant de la situation financière et l’efficacité des entités autonome, la Cour parle de gestion inappropriée, voire, irrationnelle. « Clientélisme, nombre pléthorique d’employés, dysfonctionnement administratifs… que ce soit à l’ONA, l’OAVCT ou l’OFNAC, des mesures de redressement sont nécessaires », informe M. Momprevil.

Le président de la Cour des comptes, Pierre Volmar Desmesyeux, dit espérer que les parlementaires utiliseront ce document dans le cadre de leur travail de contrôle. Un rapport salué justement par le président du bureau du Sénat de la République, Carl Murat Cantave, qui promet d’en faire bon usage.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :