Lundi 16 Septembre, 2019

« Libération sous peu de 243 prisonniers en détention préventive »

Me Clamé-Ocnam Daméus, commissaire du gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

Me Clamé-Ocnam Daméus, commissaire du gouvernement près du Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince.

Un handicapé battu par un policier à Jérémie

Pour la Noël, les cadeaux fusent de partout. Les prisonniers du Pénitencier National n’en sont pas exempts. Quelque 243 détenus en situation de détention préventive prolongée seront libérés, a annoncé Me Clamé-Ocnam Daméus, commissaire du gouvernement près le Tribunal de Première Instance de Port-au-Prince, lors d’une conférence de presse de remise de chèques au profit des personnes victimes du massacre de Grand-Ravine.

« J’ai une liste de 243 dossiers de prisonnier étudiés minutieusement, mais j’attends du Pénitencier national des fiches signalétiques avant de pouvoir communiquer les noms de ces personnes qui seront libérées sous peu », clame Me Daméus.

Petite précision : « Ces détenus, a-t-il dit, ne font pas partie de ceux qui bénéficieront de la grâce présidentielle ».

La détention préventive prolongée reste un problème majeur pour les autorités judiciaires en Haïti. Mars dernier, l’expert indépendant sur la situation des droits de l’homme en Haïti Gustavo Gallón, a soumis un rapport accablant sur le plus centre carcéral du pays. « Le taux de détention provisoire de la population carcérale du pays, estime-t-il, s’élève à plus de 70% ». « 

« Sur 4,097 prisonniers à raison de 0,45m2 par détenu au Pénitencier national,  seulement  364  sont condamnés », tels sont les chiffres communiqués par les autorités à l’occasion de la rentrée judiciaire en octobre dernier.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :