Samedi 17 Août, 2019

Haïti: libération d’un pasteur accusé de viol, l'OPC cri au scandale

« De telles pratiques, soutient l’OPC, ne font que ternir l’image de la justice haïtienne et renforcent le phénomène de l’impunité ».

Onold Petit, arrêté le 19 décembre 2017 pour abus sexuel sur une mineure âgée de 14 ans dans la Grand-Anse, a été libéré le 29 décembre de la même année, soit dix jours plus tard. En avril 2018, la justice (aidée des autorités policières) l’a encore une fois appréhendé pour être jugé conformément à la loi.

Mardi 16 juillet, le magistrat Jean Baptiste Louis-Jean a ordonné sa libération, au cours de la deuxième journée des assises criminelles sans assistance de jury dans la Grand-Anse. L’Office de Protection du Citoyen (OPC) s’est dit « stupéfait de la décision » du magistrat, sans vouloir se prononcer sur le fond de sa démarche.

Cependant l’Office de la Protection du Citoyen a, dans une note transmise aux médias haïtiens, confirmé le cas de viol sur la personne de Ernesie Dimanche et a rappelé que les « preuves irréfutables » sont là. Les certificats confirmant l’acte, la confirmation d’un test ADN ordonné par le juge instructeur et le magistrat Rosny Saint-Louis et révélant que la victime était tombée enceinte suite à l’incident, sans compter l’acte d’engagement dument signé de l’intéressé et authentifié par un notaire.

Selon l’OPC, le juge Jean-Baptiste Louis-Jean est passé outre de ces pièces et a libéré le pasteur. « De telles pratiques, soutient l’OPC, ne font que ternir l’image de la justice haïtienne et renforcent le phénomène de l’impunité ».

L’OPC a appelé le Conseil supérieur de la police nationale (CSPN) ainsi que le ministère de la Justice et de la Sécurité Publique à « diligenter une enquête sur les raisons qui ont poussé le juge Louis-Jean à prendre une telle décision ».

A rappeler que le dernier bilan de la Police Nationale a fait état de 17 cas de viol sur mineurs recensés pour la période allant de 1er mai à 10 juillet. selon l'inspecteur Gary Desrosiers, l'institution affirme avoir constaté une augmentation des cas de viol (collectif) sur mineurs. 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :