Mardi 19 Novembre, 2019

Libération des deux étudiants arrêtés lors de la manif du 12 juin 2019

Moreno et Casimir

Moreno et Casimir

Les deux jeunes étudiants arrêtés mercredi 12 juin après avoir été "remis" à la police par l'ambassade de France en Haïti, viennent d'être libérés ce lundi 17 juin, a appris la rédaction de Loop Haiti. Les réseaux sociaux s'en réjouissent. 

"Moreno et Casimir", ont été poursuivis par la police lors d'une manifestation antigouvernemantale organisée le mercredi 2019. Après avoir pris refuge au sein des locaux de l'ambassade, les deux jeunes hommes avaient été remis à la police "qui les réclamait", selon les explications de l'institution diplomatique, dans une notre de presse.

Cette arrestation avait provoqué une vague de protestation, notamment sur les réseaux sociaux. De nombreux internautes, dont des Petrochallengers, dénonçaient les brutalités policières contre des manifestants et exigeaient la libération de ces deux étudiants, obtenue ce 12 juin et saluée par plus d'un.

Dans sa note de réaction sur la question sortie le même jour, l'ambassade de France à Port-au-Prince avait souligné qu'au moment de leur poursuite, "ces deux personnes n’ont à aucun moment réclamé protection ou asile". 

Le 9 juin 2019, une journée de mobilisation générale a eu lieu dans le pays pour réclamer le départ du président Jovenel Moïse et la tenue du procès Petrocaribe. Le rapport final de la Cour des comptes sur la gestion de l'argent de ce programme, accuse le chef de l'Etat d'avoir les mains trempées dans la dilapidation de cet argent octroyé sous forme de prêt à Haïti pour son développement.

L'ambassade avait subi, ce jour-là, une attaque de certains individus. Geste d'ailleurs condamné par le gouvernement haïtien.

Le président de la République a rejeté les accusations de corruption portées contre lui, mais les protestations contre la corruption et contre Jovenel Moïse se sont poursuivies jusqu'au vendredi 14 juin avec la clôture de la deuxième journée des "7 tours du Palais national" lancée par un groupe de Petrochallengers en vue de faire tomber le président.

Raoul Junior Lorfils

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :