Mardi 18 Décembre, 2018

"Lib ou Lanmò", Barikad Crew frappe à la veille du 18 novembre

« Lib ou lanmò » est le titre du tout dernier opus de Barikad Crew, très populaire groupe de rap haïtien localisé à Bas peu de chose, Port-au-Prince. Un track à caractère social pour dénoncer entre autres, à la veille de la date historique du 18 novembre, la corruption et l'insécurité dans le pays.

Tout le monde en parle. Quelques 24 heures avant les manifestations du 18 novembre, dans le cadre du mouvement PetrocaribeChallenge, les rappeurs de Barikad Crew lâchent un single au goût révolutionnaire, pour prendre à leur tour position contre les dilapidateurs des fonds Petrocaribe destinés à développer le pays. « Manifestasyon pasifik tout moun konnen sa se devwa n. Nan dosye PetroCaribe a kontinye fè tande vwa n », prêche Izolan à travers ce morceau. Il y condamne la corruption et y encourage les haïtiens « à passer à l’action pour leurs droits ».

Voleurs, menteurs, abolocho, ti sousou, souflannchou, leader lougarou, aziray… quelques propos utilisés par les hommes de BC pour faire référence aux dirigeants politiques Haïtiens décriés par le peuple. « Nan fè move dil, yo fin vann peyi a bay boujwa, depi yap fè milyon pèp la mèt naje nan labou a”, critique pour sa part Bricks.

A travers « Lib ou Lanmò », le groupe au foulard rouge invite les Haïtiens à se révolter contre les oppresseurs et se libérer, comme l'ont fait leurs ancêtres et anciens esclaves, le 18 novembre 1803, face aux colons Français. "Lib ou lanmò", le slogan reste le même. Mais cette fois-ci, les chaines qu'ils invitent les Haïtiens à casser sont d'ordre mental. On retrouve sur cet appel à la révolution, Fantôme, Bricks, Izolan, Brital et bien sûr Kondagana.

 

Wilner Bossou

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :