Jeudi 4 Juin, 2020

L’Hôpital Univ. de Mirebalais peut soigner les cas sévères du Covid-19

Une vue aérienne de l’hôpital universitaire de Mirebalais. Crédit photo: Todd McCormack/ PIH

Une vue aérienne de l’hôpital universitaire de Mirebalais. Crédit photo: Todd McCormack/ PIH

Dans la nuit du 19 au 20 mars, l’Hôpital universitaire de Mirebalais (Hum) a accueilli un des deux premiers cas du nouveau coronavirus en Haïti, l’artiste Roody Roodboy. Dans un direct sur YouTube dimanche soir, le crooner a loué le traitement offert par le personnel médical.

« C’est la première fois dont j’ai été témoin d’un tel traitement », a lâché tout de go la vedette, fraîchement rétablie du Covid-19.

Dans la lignée, l’Hum a déjà ouvert ses portes à au moins cinq des 15 personnes officiellement détectées avec le coronavirus en Haïti. 

Pour sensibiliser la population, le jeudi 26 mars, la fondation Zanmi lasante, organisme qui se charge de la gestion de l’Hum, a publié des clichés sur ses différentes plateformes demandant à la population d’adopter les mesures requises, dont le confinement.  

« Nou rete lopital pou ou, rete lakay pou nou, lave men nou », peut-on lire dans les affiches contenant le personnel de 15 médecins et infirmiers disponibles à desservir la population des malades à l’hôpital.  

              Les 15 médecins et infirmiers de l'Hôpital universitaire de Mirebalais/Zanmi Lasante/Twitter

À cet effet, nous avons réalisé cette entrevue avec le responsable des services de communication de l’Hum, Monsieur James Thomas.

Loop Haïti: Pourquoi une telle campagne de sensibilisation ?

James Thomas: Pour former la population sur le Covid-19 et les moyens de sa prévention, une maladie très contagieuse déjà au stade de pandémie et entraînant parfois des complications mortelles.

LH: Parlez-nous de la situation actuelle de l'hôpital face au Covid-19.

JT: On se prépare face à l’épidémie pour soigner les patients atteints de Covid-19 à un stade modéré ou sévère.

On fait des aménagements dans certaines zones pour nous adapter et on prépare le personnel face à cette situation sans négliger l’approvisionnement en matériel et l’adaptation de l’organisation de nos services en conséquence.

Lire aussiL’hôpital Univ. de Mirebalais décroche une reconnaissance mondiale

LH: Combien cas de Covid-19 avez-vous déjà reçu ?

JT: Oui, on en a reçu quelques-uns [dont les deux premiers cas, ndlr].

LH: Etes-vous en mesure d’effectuer le test de dépistage ?

On attend l’autorisation du MSPP pour que bientôt on fasse partie des sites offrant cette possibilité surtout en ce qui a trait aux tests rapides.

LH: Combien de médecins et infirmiers sont formés à cet effet ?

JT: Beaucoup de nos médecins ont déjà reçu une formation adaptée et on continue avec les séances de formation non seulement pour les médecins mais pour toutes les catégories de personnel. 

LH: Quelle est la capacité de l'espace disponible à accueillir les gens mis en quarantaine ?

JT: On a une Unité qui aujourd’hui peut accueillir 14 patients en isolement.

LH: Avec l’arrivée des infectés, est-ce que l’hôpital est en mesure de continuer à prendre soin des autres patients ?

JT: Certainement.

Cependant, on va réduire au fur et à mesure les activités dans les autres services surtout en Clinique externe pour nous adapter aux mesures de distanciation sociale.

On espère apporter les réponses appropriées au fur et à mesure du développement de la situation de crise.

LH: Combien de maladies du coronavirus l’hôpital est-il en mesure de traiter au quotidien ?

JT: En externe, on pourrait dire 20 à 30 patients.

Propos recueillis par Eberline Nicolas

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :