Dimanche 16 Décembre, 2018

L’hôpital Saint-Michel de Jacmel manque de ressources pour fonctionner

Le mur-facade de l'Hopital Saint-Michel de Jacmel./Photo: Radio Canada

Le mur-facade de l'Hopital Saint-Michel de Jacmel./Photo: Radio Canada

L’hôpital Saint-Michel de Jacmel est en panne de ressources, d’équipements. Certains services sont sans électricité, selon ce qu’a révélé le reporter Céline Galipeau dans Radio Canada.

Construit après le séisme du 12 janvier avec l’aide financière de la Croix-Rouge canadienne et américaine et du Japon, s’estimant à 43 millions de dollars, l’hôpital qui fait désormais peau neuve peine à fonctionner en raison « d’un manque de personnel, de matériel, de financement et d’électricité », a constaté Radio-Canada.  

« Dans une ville où l’électricité manque un jour sur deux, le nouvel hôpital n’a pas de génératrice pour le bâtiment dans lequel se trouve l’urgence, le bloc opératoire et la maternité. La chaleur est parfois suffocante pour les patients et peut causer des infections. Pour bien fonctionner, l’hôpital aurait aussi besoin d’une centaine de personnes de plus », a reporté Céline Galipeau qui s’est rendue sur les lieux.

Quant au personnel, appelé à faire fonctionner l’institution sanitaire et à servir la population du Sud-est,  son effectif est faible. Les visites des médecins sont rares tout en indiquant par ailleurs que le salaire des spécialistes est « élevé ». Faut il le rappeler que dans le budget 2017-2018 voté par le Parlement, seulement 4,3% est alloué à la santé. Si d’un côté le directeur général de l’hôpital, Newton Jeudy, croyait en un plan d’accompagnement du Canada après la construction de l’hôpital, d’un autre côté, la Croix-Rouge canadienne estime que ceci n’était pas dans leur mandat, même si la Croix-Rouge a offert de la formation et de l’accompagnement au personnel en collaboration avec l’hôpital Sainte Justine.

Il faut par ailleurs indiquer que l’hôpital Saint-Michel n'est pas le seul à se trouver dans une pareille situation. L’hôpital La Providence, considéré comme le plus important hôpital des Gonaïves, financé aussi par le Canada à hauteur de 30 millions de dollars, fait face à un « problème de gestion, de manque de personnel, d’équipements, d’accès aux soins mais aussi de corruption », selon les conclusions d’un rapport commandité par Affaires Mondiales Canada.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :