Jeudi 21 Novembre, 2019

L'Haitien Paul Lamaute, 105 ans, honoré par le Parlement québécois

Cet ancien sportif invétéré et figure incontournable du soccer haitien et montréalais agé aujourd'hui de 105 ans fut honoré par l'Assemblée nationale du Québec.

Cet ancien sportif invétéré et figure incontournable du soccer haitien et montréalais agé aujourd'hui de 105 ans fut honoré par l'Assemblée nationale du Québec.

Paul Lamaute, poète et homme de sport haïtien, a été honoré par l’Assemblée nationale du Québec en ce mois de novembre 2019.

Né le 26 mars 1914 à Bois-Verna (quartier bourgeois à l’époque), Paul Lamaute, poète, a été honoré par l’Assemblée nationale du Québec. Prenant la parole à la rubrique « Déclaration des députés », Paule Robitaille, représentante de Bourassa-Sauvé, a présenté cet homme âgé de 105 ans comme un « incontournable du soccer haïtien et montréalais ». Le porte-parole de l’opposition officielle, des Relations internationales et de la Francophonie a dévoilé à l’Assemblée que Paul Lamaute (qu’elle a d’ailleurs côtoyé) fut un « homme très engagé dans le monde du soccer pendant des années ».

« Tout l’Est de Montréal le connait pour son engagement dans le sport », affirme Mme Robitaille. « Paul Lamaute est un homme gravé dans le cœur des gens qui le rencontrent. J’ai voulu que son nom soit gravé dans les archives de l’Assemblée nationale ». Outre le sport, Paul Lamaute a, au cours de sa vie, travaillé dans le journalisme et a bossé comme inspecteur dans une compagnie d’électricité.

Quand on lui demande le secret de sa longévité, il a répondu, produit Mme Robitaille : « j’ai essayé toute ma vie de lutter contre tout ce qui est contraire à la bonne marche d’une belle âme vers le ciel. J’aime tout le monde, voilà mon secret ».

Détenteur d’un diplôme en éducation physique et entraîneur de l’équipe de soccer Volcano, en 1954, M. Lamaute a été recruté par l’équipe de deuxième division de l’Étoile haïtienne au début des années 1960. L’année suivante, il a été promu à l’équipe de première division. Entre-temps, M. Lamaute a entraîné plusieurs équipes pour les jeunes. Trois de ses fils ont joué d’ailleurs pour la ligue de première division en Haïti.

Homme très religieux, M. Lamaute raconte avoir tenté de combattre les superstitions dans son pays d’origine. En décembre 1978, alors âgé de 65 ans, l’homme avait décidé d’abandonner ses maisons et ses voitures en Haïti pour partir au Canada. Il venait rejoindre sa femme et ses enfants qui avaient fui les milices duvaliéristes des tontons macoutes qui terrorisaient les populations.

Même après avoir passé le cap des 80 ans, M. Lamaute a continué à partager son temps entre l’église Sainte-Colette de Montréal-Nord où il chantait pour la chorale et les terrains de soccer. Joueur invétéré, il a notamment participé aux Tournois des vétérans de Rosemont où il affrontait des joueurs parfois plus jeunes que lui d’une quarantaine d’années. Quand il ne jouait pas, il entraînait l’équipe de l’Association des ingénieurs haïtiens du Canada, ou il arbitrait.

En 2008, un tournoi pour les joueurs de soccer de 50 ans et plus a même été nommé à son nom à Saint-Hyacinthe.

Rien ne semblait arrêter M. Lamaute jusqu’à l’âge de 97 ans où il commençait à perdre la vue, ce qui l'a forcé à prendre sa retraite. En 2014, il a célébré ses 100 ans en compagnie d’une palette de personnalités publiques de Montréal et d’Haïtiens.  

(Source : Journal Métro)

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :