Jeudi 9 Juillet, 2020

Jovenel Moïse déplore la disparition tragique de Charlot Jeudy

De gauche à droite, le responsable de l'Association KOURAJ, Charlot Jeudy et le président de la République, Jovenel Moïse. Collage: Loop Haïti.

De gauche à droite, le responsable de l'Association KOURAJ, Charlot Jeudy et le président de la République, Jovenel Moïse. Collage: Loop Haïti.

Le président Jovenel Moïse a présenté ce matin ses "sympathies" à la famille et les proches de Charlot Jeudy, grand promoteur des droits de la communauté LGBT, retrouvé mort chez lui lundi. 

C'est le choc total après le décès du militant. Après des organismes de droits humains, les ambassades de France et des Etats-Unis, c’est au tour de l’exécutif de regretter la mort du principal défenseur des droits de la communauté LGBT en Haïti. En effet, le président Jovenel Moïse a déploré ce matin la mort d'un "jeune qui avait ses convictions, [et qui] les avaient soutenues malgré parfois un climat d’intolérance". Le chef de l'Etat, dans un tweet, a dit « souhaite[r] que les causes de sa mort soient élucidées rapidement ».

Le ministre des Affaires Etrangères, Edmond Bocchit, s'est lui aussi prononcé sur le drame. « Mes profondes sympathies aux proches de Charlot Jeudy et son organisation KOURAJ », a tweeté Edmond. En attendant que la lumière soit faite sur les causes de la disparition de Jeudy, le chancelier haïtien a tenu à saluer le courage et la détermination dont il a fait montre « face à une société parfois hostile à son choix ».

Les circonstances dans lesquelles Jeudy est parti demeurent jusqu'ici floues. "Charlot n'avait rien. Il se portait bien", a confié ce mardi un collègue du défunt contacté par Loop Haiti. Il souligne que leur organisation Kouraj avait plusieurs projets, notamment de formations pour des jeunes, prévus pour les jours à venir. C'est un neveu du défunt, sans nouvelle de lui, qui s'est rendu dans sa chambre et a constaté que son oncle ne bougeait pas, nous a raconté le contact qui dit attendre les résultats de l'autopsie.

Avant la réaction du pouvoir, les ambassades de France et des Etats-Unis avaient exprimé leur tristesse et présenté leurs condoléances à l’endroit de la famille, des amis et proches de Jeudy. Dans un communiqué rendu publique lundi, la France a même invité les autorités haïtiennes à faire le plus rapidement possible toute la lumière sur les circonstances de ce décès.

De leur côté, plusieurs organisations de droits humains ont recommandé l'ouverture d'une enquête.

Agé de 34 ans, Charlot Jeudy a été retrouvé mort dans sa résidence hier lundi 25 novembre, selon les premiers éléments d’information. Le président de l’association « KOURAJ » est reconnu en Haïti par rapport à sa lutte pour le respect des droits de la communauté LGBT. Fondée le 18 décembre 2011, cette structure se propose de "porter dans l’espace public, la question de l’homophobie et de la transphobie".

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :