Samedi 26 Septembre, 2020

L'ex-patron "disparu" d'Interpol visé pour corruption, annonce Pékin

L'ex-président d'Interpol Meng Hongwei, à Singapour le 4 juillet 2017

L'ex-président d'Interpol Meng Hongwei, à Singapour le 4 juillet 2017

L'ex-patron chinois d'Interpol a "accepté des pots-de-vin", a annoncé Pékin lundi, quelques heures après la démission subite du chef de l'organisation policière mondiale.

L'organisation basée à Lyon annonçait quelques heures plus tard la démission "avec effet immédiat" de son président, porté disparu depuis plus de dix jours après avoir regagné la Chine.

Ce communiqué est présenté comme un compte-rendu d'une réunion organisée lundi dans la cellule du Parti communiste chinois (PCC) du ministère.

L'enquête "illustre clairement la détermination du camarade Xi Jinping", le président chinois, à combattre la corruption, précise le ministère.

Dans la nuit, la Commission centrale d'inspection disciplinaire du PCC au pouvoir, chargée de la répression de la corruption de fonctionnaires, avait indiqué que Meng Hongwei était "actuellement visé par une enquête car il est soupçonné d'avoir violé la loi", sans autres précisions.

- Réfléchir à deux fois -

M. Meng, nommé fin 2016 à la tête d'Interpol, est loin d'être le premier haut responsable chinois à succomber à la campagne contre la corruption lancée par Xi Jinping depuis son arrivée au pouvoir fin 2012. Populaire dans l'opinion publique, cette campagne, qui a sanctionné plus de 1,5 million de cadres, est également soupçonnée de servir à éliminer des opposants internes à la ligne de M. Xi.

La démission brutale du patron d'Interpol pourrait compliquer les efforts du pays le plus peuplé du monde pour être mieux représenté sur la scène mondiale.

Samedi, le secrétaire général de l'organisation policière aux 192 pays membres, l'Allemand Jürgen Stock, qui conduit ses opérations au quotidien, avait demandé à la Chine "une clarification" sur la situation de Meng Hongwei.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :