Lundi 18 Novembre, 2019

L'Etat haïtien sollicite une aide alimentaire des États-Unis

Photo illustrant Le chef de l'Etat Jovenel Moise

Photo illustrant Le chef de l'Etat Jovenel Moise

L'administration Moïse-Lapin a sollicité le 11 octobre une aide alimentaire des États-Unis via le Food for Peace selon ce qu’a communiqué le ministre des Affaires étrangères, Edmond Bocchit. D’après le chancelier, cette aide visera à pallier à la crise alimentaire que traverse le pays depuis les différents mouvements "Pays Lock".

Le ministre haïtien des Affaires étrangères, Edmond Bocchit, a formulé une demande d'aide alimentaire à son homologue, le secrétaire d’Etat américain Michael Richard Pompeo le 11 octobre lors de son passage à Washington DC. Dans une correspondance, rapportée par le journal le Nouvelliste, le chancelier notifie : « La sécurité alimentaire est l’une des priorités définies par son Excellence, le président Jovenel Moïse, depuis son accession au pouvoir. Les mécanismes mis en place, faute de moyens financiers adéquats et des catastrophes naturelles, n’ont malheureusement pas encore produit les fruits escomptés ».

De ce fait, le chancelier Bocchit dit adresser sa requête au nom de l’administration qu’elle représente afin de venir en aide aux Haïtiens qui depuis 6 semaine font face à une pénurie de presque tous les produits alimentaires. « Je lance, au nom du gouvernement de la République, un appel pressant à une aide d’urgence et un support logistique de votre pays pour la distribution de cette aide. Cette aide pourra s’inscrire aisément dans le cadre de l’important programme Food for Peace » précise monsieur Bocchit.

Le diplomate poursuit en expliquant que « la situation en matière de sécurité alimentaire s’est gravement dégradée sous l’effet de la crise politique qui secoue le pays depuis plusieurs mois ». Des mois de pénurie qui peuvent épuiser la patience de la population haïtienne, selon que ce que comprend le chancelier. « Le peuple qui a faim ne pourra pas attendre la résolution de la crise politique pour avoir accès à l’alimentation », dit-il.

Rappelons que lors de la publication en juillet 2019, du dernier rapport de l’Organisation des Nations unies pour l’Alimentation et l’Agriculture (FAO), la République d’Haïti avait le plus grand record de malnutrition en 2019 dans les Amériques avec un taux de malnutrition de 49,3%.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :