Mardi 20 Novembre, 2018

L’Etat haïtien veut « encadrer » les parents des grenadières U20

La sélection féminine haïtienne euphorique après la victoire de qualification contre le Canada. Photo: Facebook CONCACAF

La sélection féminine haïtienne euphorique après la victoire de qualification contre le Canada. Photo: Facebook CONCACAF

Samedi, les parents de Nérilia Mondésir, vedette de la sélection nationale féminine des moins des moins de 20 ans et auteure de la passe décisive ayant permis à Haiti de se qualifier pour la coupe du monde 2018, ont reçu, à Granpré, (Nord d’Haiti), la visite de deux membres du gouvernement.

Les dames Régine Lamur et Eunide Innocent, respectivement Ministre de la Jeunesse, des Sports et de l’Action Civique (MJSAC) et Ministre à la Condition féminine et aux Droits des Femmes (MCFDF), se sont rendues à Granpré, le weekend dernier, où elles ont visité quelques membres de la famille de la joueuse, dont sa mère, Cléotide Thélusma, son père, Saintimand Mondésir ainsi qu’une sœur Chalonise (21 ans) et son frère Philogène (25 ans).

Selon une note de presse du MJSAC publiée dimanche, sur sa page Facebook, cette visite n’est pas détachée de l’engagement du chef de l’Etat, Jovenel Moise, à encadrer les jeunes de la sélection féminine U20. « L’engagement du Chef de l’Etat à encadrer les jeunes de la sélection nationale féminine des moins de 20 ans ne s’est pas limité aux grenadières mais s’est étendu à leurs parents avec la visite des ministres Régine Lamur et Eunide Innocent aux parents de Nérilia Mondésir », peut-on lire dans le texte.

Durant leur visite réalisée « sur instructions du Président », les deux membres du Gouvernement « se sont entretenues avec Monsieur Saintilmand Mondésir et Madame Clotilde Thélusma en vue de s’enquérir de leurs conditions de vie, identifier leurs besoins et apporter toute assistance nécessaire à ces derniers ».

Une commission interministérielle ad hoc formée par le Président Moise travaillerait déjà, selon la note du MJSAC, sur un calendrier de visite des parents des autres joueuses de la sélection nationale féminine U20. Les commissaires de cette entité auraient pour tâche de faire « des recommandations pour un encadrement substantiel aux géniteurs de ces héroïnes qui méritent la reconnaissance de la nation ».

Après sa victoire contre la sélection U20 du Canada, la sélection féminine U20 d’Haiti occupe la presse nationale depuis des jours et elle le fera surement pendant longtemps encore. Accueillies par le Président de la République en personne, le jour de leur retour au pays, les joueuses font déjà l’objet de plusieurs dons de personnalités voulant supporter leurs efforts et les encourager à se préparer pour la coupe du monde qui se tiendra en aout 2018, en France.