Mardi 28 Janvier, 2020

L'essentiel de l'actualité de ce mercredi 31 octobre 2018

L'essentiel de l'actualité de ce mercredi 31 octobre 2018

L'essentiel de l'actualité de ce mercredi 31 octobre 2018

Chaque jour, Loop Haïti se met à la pointe de l’actualité aussi bien nationale qu’internationale pour vous permettre de sentir les moindres battements du cœur de notre monde et d’Haiti. En voilà l’essentiel de ce mercredi 31 octobre 2018 :

Related Article

La tension règne au Centre-ville depuis ce matin où plusieurs individus ont été grièvement blessés. Grand-rue, Saint-Honoré et même l’avenue Christophe (à l’angle de l’Inaghei et de la Faculté des Sciences Humaines) sont évitées par des personnes vaquant à leur occupation.

Plusieurs d’entre eux ont rebroussé chemin et certains entrepreneurs de ces zones ont décidé de fermer leur boutique. Selon nos informations, ces tensions ont pris naissance suite aux funérailles des six militants politiques tués lors de la manifestation du 17 octobre dernier

Related Article

La Police nationale a réagi face à l’information qui fait croire qu'un véhicule portant l’immatriculation « Service de l’Etat » était mis à la disposition du présumé chef de gang Arnel qui aurait semé la terreur, l3 29 octobre, à Martissant et dans ses environs.

Related Article

Le mois de septembre 2018 ramène le vingtième anniversaire de la coopération haïtiano-cubaine dans le domaine de la santé. Pilotée principalement par la Brigade Médicale Cubaine en Haïti (BMC), ladite corporation a présenté le week-end écoulé à travers une table ronde un résumé du bilan de son travail dans le pays.

Related Article

 Le citoyen haïtien Peter Manigat a trouvé la mort sur le pont reliant Ouanaminthe et la ville dominicaine dénommée Dajabón ce matin. La victime, un chauffeur de taxi-moto, a reçu une balle provenant de l’arme d’un agent douanier du nom de Chrispin Joseph.

Selon les informations recueillies par la rédaction de Loop Haïti, l’incident a été occasionné par une altercation entre l’agent et la victime. « Au moment où l’on s’apprêtait à ouvrir la barrière frontalière, l’agent douanier a demandé à Peter Manigat de déplacer sa motocyclette, mais ce dernier ne voulait pas obéir », explique un témoin.

Related Article

Les chiffres du rapport du Réseau National de Défense des Droits Humains (RNDDH) en date du 26 octobre 2018 donnent froid dans le dos. Outre le nombre de décès pour les 10 premiers mois de l'année (118), le document soutient, entre autres, que pour 11,839 détenus, Haïti dispose d’un seul psychiatre.

Jusqu’à 23 octobre 2018, les prisons civiles du pays contenaient onze mille huit cent trente-neuf (11,839) détenus, selon le RNDDH. Pour les soigner, le système sanitaire dispose de: vingt-trois (23) médecins, de soixante-deux (62) infirmières, trois (3) laborantins,1 psychiatre et 1 nutritionniste pour 11,839 détenus, soit 1 médecin pour chaque 514 détenus, et 1 infirmier/infirmière pour chaque 190.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :