Mardi 18 Février, 2020

Les transporteurs dominicains dénoncent les attaques subis en Haiti

Les chauffeurs dominicains frustrés contre les attaque subies en Haiti

Les chauffeurs dominicains frustrés contre les attaque subies en Haiti

La Fédération nationale des transports de la République dominicaine (Fenatrado) a fait part de sa frustration contre les actes de braquage dont sont victimes les chauffeurs dominicains et leurs assistants de la part de certains brigands haïtiens.

Ces actes sont orchestrés principalement contre les chauffeurs de camions qui transportent les marchandises au-delà de la frontière haïtiano-dominicaine.

Le député Ricardo de los Santos qui est aussi président de FENATRADO a critiqué les gouvernements haïtiens qui n’ont rien fait pour stopper ces actes de banditisme qui durent depuis plusieurs années.

Ces bandes armées agissent en toute quiétude sans craindre une éventuelle intervention des autorités haïtiennes, selon le député.

De los Santos a déclaré que ces actes de pillage sont suivis de menaces et de dommages collatéraux et qu’il ne se souvient d'aucune arrestation ou action de mise en justice engagée contre les auteurs de ces crimes.

En ce sens, il a affirmé que la FENATRADO a acheminé une lettre vers l’ambassade de la République Dominicaine en Haïti pour faire part de cette situation.

Le 16 novembre dernier, certains Haïtiens ont blessé José Altagracia De Oleo Zabala, un transporteur dominicain, lors du déroulement d’une manifestation dans le Nord. Dans l’après-midi du 17 novembre, un autre camion de marchandises est rentré a Dajabón avec le pare-brise brisé de coups de pierres.

 

Selon les témoignages des chauffeurs victimes, les organisateurs des manifestations les ont attaqués parce qu’ils ne voulaient pas leur donner de l’argent.   

 

 

 

 

 

 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :