Samedi 22 Septembre, 2018

Les transferts en dollars peuvent être reçus en dollars, selon la BRH

Le Gouvernement haïtien a décidé en Conseil des ministres le 28 février de faire de la gourde la monnaie unique des transactions commerciales et financières effectuées sur le territoire haïtien, à partir du 1er mars 2018, date de la publication de l’arrêté. Mais les transferts en dollars peuvent être reçus en dollars...

Même après que les autorités aient rencontré la presse pour s’expliquer sur ces nouvelles mesures, de nombreuses questions tenaillent encore les citoyens et de nombreux acteurs dont cette décision impactera à coup sûr les secteurs d’activités. Parmi le grand nombre, l’une de celles qui reviennent le plus souvent est la suivante : qu’en est-il des transferts de la Diaspora qui ont représenté, pour l’an 2017, pas moins de 34 % du PIB haïtien ? 

Dans son avis paru ce 13 mars 2018, la Banque de la République d’Haïti (BRH) répond à cette question. « Les bénéficiaires des transferts continueront à recevoir leurs fonds en dollars ou en gourdes selon qu’ils le désirent, suivant la lettre circulaire No. 08 du 9 juin 2011 », dit le texte signé Jean Baden Dubois, Gouverneur.

« Les opérations de change s’effectueront selon les lois en vigueur », conclut l’avis adressé aux institutions financières.

D’autres informations allant dans le sens des « précisions » dans l’affaire de la gourde figurent dans le corps du texte, comme entre autres, « les transactions sur les comptes en devises restent et demeurent inchangées, ce conformément aux dispositions de l’article 2 du décret du 18 janvier 1990 rapportant celui du 7 juillet 1989 sur les devises ».

En ce qui concerne les prêts, il est dit dans le même avis de la BRH, que « les intérêts et frais relatifs à tour crédit seront prélevés conformément aux contrats de prêts ». Tout comme, il est à souligner que « rémunérations des dépôts ainsi que les retraits de fonds doivent être effectués dans la monnaie du compte ».