Lundi 17 Juin, 2019

Les résultats de l’autopsie de René Préval sont connus

Selon les résultats de son autopsie, l’ancien président a succombé d’un problème respiratoire. Le parquet de Port-au-Prince décide de classer sans suite l'enquête sur sa mort.

Bronchopneumopathie chronique obstructive (BPCO). C’est de cette affection qu’est mort l’ancien président Rene Préval. Les résultats de son autopsie ont été communiqués hier par le directeur de l’institut médico-légal (IML), Dr Jean Armel Demorcy. Selon l’OMS, la principale cause de BPCO est la fumée du tabac, due au tabagisme actif ou passif.

Le cœur et le poumon de l’ancien président subitement décédé en mars dernier ont été analysés aux Etats-Unis. Il en sort que « les poumons étaient encombrés », « ils avaient beaucoup de secrétions, et c’est pourquoi le président n’a pas respiré », a expliqué à la presse Jean Armel Demorcy.

La stupeur passé, la mort de l’ancien président avait suscité une vague de questionnements. Entre autres théories, une rumeur persistante faisait état d’un décès par empoisonnement. Une enquête fut rapidement ouverte par l’ancien commissaire du gouvernement Jean Danton Léger. Elle est aujourd’hui classée sans suite a informé l’actuel commissaire du gouvernement, Me Ocname-Clamé Daméus après la communication des résultats de l’autopsie.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :