Lundi 18 Novembre, 2019

Des religieux interpellent Moïse et annoncent une marche pacifique

Photo: site web Archidiocèse de Port-au-Prince.

Photo: site web Archidiocèse de Port-au-Prince.

La crise politique que connait le pays ne laisse pas indifférent les religieux. Dans une note rendue public le 18 octobre, la Conférence haïtienne des Religieux(ses) interpellent le président Jovenel Moïse à prendre une décision "sage" pour le pays et annoncent pour mardi 22 octobre prochain, une marche silencieuse dans toutes les grandes villes d'Haïti.

Dans la capitale haïtienne, la marche partira devant l’église du Christ Roi, pour se rendre au sanctuaire de Notre Dame du Perpétuel Secours, à Bel-Air. La mobilisation sera clôturée par une célébration eucharistique, qui sera célébrée par l’Archevêque de Port-au-Prince. La Conférence haïtienne des Religieux(ses) invite le clergé des dix (10) diocèses, les fidèles catholiques, les différents secteurs de la société ainsi que les autres confessions religieuses, à participer à cette marche silencieuse à travers tout le pays. Par cette initiative, la CHR entend "prier", "implorer les grâces divines" sur le pays et le peuple haïtien.

En attendant la marche, les initiateurs interpellent la conscience de tous et de chacun, en particulier le chef de l’Etat pour qu’il prenne acte de la gravité de l’heure et prenne en conséquence une décision "sage" pour Haïti. En ce sens, la structure "lance un vibrant appel au respect de la vie, de l’intégrité de la personne, en particulier les enfants, les malades, les vieillards, les handicapé-e-s, les femmes enceintes, ainsi qu’au respect du bien commun et du bien privé."

Parallèlement, ces Religieux(ses) se disent dans l’obligation de garder les portes de leurs institutions fermées, jusqu’à ce qu’un dénouement heureux à la crise soit trouvée dans le meilleur délai. Une décision qui, selon la note, a été prise en raison de l’insensibilité et l’indifférence des acteurs politiques face à l’avenir du pays, mais aussi, en raison du climat généralisé d’insécurité.

Rappelons que des leaders religieux du secteur protestant, dont l’autoproclamé « Prophète » Marckenson Dorilas, ont annoncé pour ce dimanche 20 octobre, la tenue d’une marche pacifique dans plusieurs artères de Port-au-Prince. Il s’agit pour les initiateurs de protester contre les dérives politiques et sécuritaires qui, d’après eux, "éloignent le pays de la puissance divine". Cette manifestation partira de la route de l’aéroport, notamment au carrefour Trois (3) mains, longera l’Auto route de Delmas, Pétion- Ville, pour aboutir devant les locaux de Rex Théâtre au Champs de Mars.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :