Samedi 19 Septembre, 2020

Les recommandations du bloc minoritaire au PM Jean-Henry Céant

Le député de Grand-Goave, Jean Marcel Lumérant

Le député de Grand-Goave, Jean Marcel Lumérant

Certains des membres du bloc minoritaire à la Chambre des députés ont rencontré, mardi soir, le Premier ministre nommé Jean-Henry Céant dans le cadre des différentes consultations entreprises par le notaire auprès de certains secteurs de la vie politique. Jean Marcel Lumérant a formulé des recommandations à l’ancien candidat aux dernières présidentielles tout en affirmant que les 16 députés resteront fidèles à leurs positions.

Le bloc minoritaire de l’opposition, connu pour ses positions drastiques et tranchées vis-à-vis du pouvoir en place, veut rester « cohérent, constant et conséquent » avec eux-mêmes, a déclaré le député de Grand-Goâve, précisant que le but de cette rencontre n’était pas une question de réclamation ou de partage de postes dans des ministères ou de directions générales. « On n’a formulé aucune proposition à Mr Céant dans le cadre de la formation de son prochain gouvernement », a-t-il déclaré, se disant être plutôt à l’écoute de ses visions, de ses propositions à la nation qui ne peut plus tenir son impatience.

Le pays est tombé dans une situation économique désastreuse. Il a connu un certain nombre de crises aigües et est secoué par une série de scandales de corruption liés notamment au gaspillage des fonds de l’État et au manque de rationalité dans les dépenses publiques. Jean-Henry Céant, face à ce climat où l’État n’inspire plus confiance à la population, est invité à choisir des hommes et des femmes compétentes et irréprochables aux yeux de la nation, à opter pour une politique d’austérité dans la manière de gérer les maigres ressources de l'Etat. « Il faut des actions concrètes pour diminuer les dépenses courantes ». Ce qui sera beaucoup plus propice à la production.

L’ex-président de la commission Finances à la 48e législature exhorte le notaire à « ne pas reconduire des gens qui ont affiché dans le passé leur incompétence, leur incapacité et leur irrespect » vis-à-vis des lois régaliennes. Le député qui a dressé un réquisitoire contre Jack Guy Lafontant et son gouvernement lors de la séance d’interpellation au parlement le 14 juillet dernier, plaide aussi en faveur d’une réduction des ministères à 14 ou 15. Conditions sine qua non pour le bloc apporte son plein soutien au Premier ministre nommé.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :