Dimanche 18 Novembre, 2018

Les recommandations des autorités pour le carnaval

32ème édition des Lundis de la Presse. Photo: Ministère de la Communication

32ème édition des Lundis de la Presse. Photo: Ministère de la Communication

Plusieurs responsables du gouvernement étaient présents dans à la conférence des « Lundis de la presse » pour faire connaitre les dispositions prises pour le prochain défilé carnavalesque de Port-au-Prince. La ministre de la Santé publique, Marie Gréta Roy Clément, le ministre de l’intérieur Max Rudolph Saint-Albin, le secrétaire à sécurité publique, Léon Ronsard Saint-Cyr, le directeur départemental de l’Ouest, Berson Soljour et le directeur des Services de la circulation, Ducarmel Florent y sont intervenus tour à tour.

« Un comité national d’urgence a été formé en vue d’apporter une réponse cohérente à travers les structures d’urgences » a martelé Marie Gréta Roy Clément cette initiative s’opère sous le haut-patronage de la première dame. Ces dispositions se résument à trois objectifs « Réduire les risques de transmission de maladies, répondre aux urgences et sensibiliser la population sur le changement de comportement durant le carnaval » toujours selon les propos de la ministre.

13 postes de secours seront disponibles sur le parcours entre le stade Sylvio Cator et la Faculté de Médecine. Ces postes seront divisés en trois catégories. Il y aura des postes simples qui seront des ambulances de transport ; des postes de secours pour les blessures de premier degré et 3 postes médicaux avancés (PMA).

« Le plus grand poste médical avancé (PMA) se situera à côté du stand de la première dame, les autres seront au kiosque d’Occide Jeanty et au niveau de la place Pétion » a poursuivi la ministre de la santé publique. Les PMA se composeront de différents spécialistes tels que chirurgiens et orthopédistes a fait savoir Marie Gréta Roy qui a profité pour prodiguer quelques conseils aux prochains festivaliers.  

A son tour, Max Rudolph Saint-Albin a déclaré que 500 brigadiers seront déployés pendant les 3 jours gras pour accompagner les participants du carnaval et les porter assistance ». Le ministre de l’Intérieur a aussi affirmé qu’il sera à la tête d’un centre de commande composé de responsables de la Police nationale au cours des 3 prochains jours gras.

« L’état des chars sera tous les jours inspecté avant qu’ils ne se déplacent sur le parcours » selon Max Rudolph Saint-Albin. Il souligne au passage, que les groupes musicaux devront se doter d’extincteurs pour se préparer aux éventuels cas d’incendie.  Les festivités prendront fin à 2h pile.  

Le port d’armes est strictement interdit dans les périmètres du parcours. Prêt à sanctionner les moindres débordements, le comité demande aux festivaliers d’éviter toute forme de violence. Un stand du parquet sera logé dans les aires du Champ-de-mars au cours de la période.