Lundi 22 Juillet, 2019

Les proches d'Emiliano Sala implorent la police de reprendre les recherches

Les proches d'Emiliano Sala implorent la police de reprendre les recherches

Les proches d'Emiliano Sala implorent la police de reprendre les recherches

Les proches d'Emiliano Sala ont imploré les garde-côtes britanniques de reprendre les recherches interrompues jeudi pour tenter de retrouver le footballeur argentin, la police jugeant désormais "infimes" les chances de survie du joueur et du pilote de son avion disparu des radars lundi soir.

"S'il vous plaît, n'arrêtez pas les recherches. Nous comprenons (la complexité de la) tâche, mais n'arrêtez pas les recherches", a-t-elle ajouté. "Pour nous, ils sont encore en vie".

Le milieu argentin Valentin Vada et l'attaquant uruguayen Diego Rolan, amis et anciens coéquipiers d'Emiliano Sala ont également demandé dans deux vidéos publiées sur les réseaux sociaux la reprise des recherches.

Au total, la police a mené plus de 24 heures de recherches continue, explorant mer, côtes, rochers, îles, à l'aide de trois avions et de cinq hélicoptères. Deux bateaux de sauveteurs ont aussi participé aux opérations, avec l'aide de bateaux de pêche.

Un portrait grand format du joueur, visage souriant, a été installé mercredi au centre d'entraînement du FC Nantes. Jeudi après-midi, l'entraînement a été ouvert au public pour "un moment de partage" avec les supporteurs.

"Ceux qui ont rencontré Emiliano décrivaient un jeune homme humble et agréable, soucieux de faire la preuve de son talent en Premier League", a déclaré de son côté le propriétaire de Cardiff City, Tan Sri Vincent Tan, dans un communiqué.

Mercredi matin, les enquêteurs envisageaient encore que les deux hommes aient pu se réfugier sur le canot de sauvetage qui était dans leur appareil.

"S'il y avait quelque chose à trouver, je pense, comme nous étions sur place très rapidement, que nous aurions dû le trouver", avait cependant expliqué dans la soirée à l'AFP John Fitzgerald, le responsable du service de secours Channel Island Air Search.

Cardiff, qui venait de recruter l'attaquant de Nantes pour un montant estimé à 17 millions d'euros, a précisé que Sala avait organisé lui-même son voyage. On sait également qu'Emiliano Sala s'était inquiété de l'état de l'avion.

"Ce soir-là, il a été confirmé qu'un avion était disponible samedi pour Emiliano et pourrait rester à Nantes jusqu'à ce qu'il reparte à Cardiff", a-t-il expliqué.

Arrivé jeune en France et formé à Bordeaux, puis prêté à différents clubs français (Orléans, Niort, Caen), Sala avait fini par signer en 2015 pour un million d'euros à Nantes.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :