Samedi 30 May, 2020

Les parlementaires haïtiens seraient-ils impliqués dans la corruption?

Les membres du Collectif du 4 décembre lors d'une conférence de presse. Photo : Collectif du 4 décembre

Les membres du Collectif du 4 décembre lors d'une conférence de presse. Photo : Collectif du 4 décembre

Le Collectif du 4 décembre se trouve en première ligne, ce mardi 17 avril, pour dénoncer des « attitudes paternalistes qui consistent en la distribution de « gratifications » non justifiées […] aux employés de la primature et à ceux du Palais national ». Une lettre a été acheminée à la rédaction de Loop Haïti à ce propos.

De telles « gratifications portent les citoyens à questionner le mobile de telles dispositions. Pourquoi ne procède-t-on pas de préférence à un réajustement salarial ou à des mesures d’incitation basées sur la performance ? », induit la circulaire.

Pour les fêtes de Pâques, le pouvoir avait alloué1 million de gourdes à chaque sénateur et 500,000 gourdes à chaque député. Par malice, la population avait qualifié cette largesse budgétaire de « poisson » attribué aux honorables.

Le collectif traite de « largesses éhontées » les primes allouées « aux sénateurs de la République et aux députés pour des raisons qui ne relèvent pas de leur fonction réelle ». « Ces millions accordés sans motif valable doivent de préférence servir aux paiements des employés de l’État pour l’amélioration de la qualité des services publics de base ».

La version complète de la circulaire est à lire en [PDF].

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :