Lundi 24 Septembre, 2018

Des marchands accusent 2 agents de la mairie de l'incendie du marché

Les marchands accusent 2 agents de la mairie de l'incendie du marché

Les marchands accusent 2 agents de la mairie de l'incendie du marché

Lundi soir, un incendie a encore surpris les commerçants de la Croix des Bossales peu avant 11 heures. Cette fois-ci, c’est le marché « Bwa », limitrophe avec le marché Dufort qui a été réduit en cendre sans que les pompiers de la zone métropolitaine intervenus sur place n’aient pu véritablement éteindre le feu jusqu’au lendemain matin.

 

 

Eux aussi ont été surpris. Ils ont dû faire appel aux camarades de Carrefour et de Delmas pour leur prêter mains fortes. Anéantis, les marchands ont fait couler toutes les larmes de leur corps.

Au milieu de leur cri, quelques-uns ont rappelé au journal une altercation qu’ils ont eue avec deux agents de la mairie qu’ils accusent d’être à l’origine de l’incendie. Lucson et Jean, ainsi présentés, sont les deux hommes qui auraient menacé certains commerçants leur demandant de quitter le marché.

L’affaire a même été menée en justice, selon les commentaires de l’un des commerçants. Mais elle a été bloquée dans un temps à cause d’un déplacement à l’étranger du maire Youri Chevry.

Furieux d’avoir été interpellés par devant le juge, les deux accusés auraient débarqué au marché avec un groupe de gang pour intimider les marchands. « Ils nous ont promis de nous déplacer par tous les moyens », a lancé un vieux commerçant.

Le Directeur du ministère de l’Intérieur, Frednel Monchéry, a fait savoir que le gouvernement s’apprête à prendre des dispositions afin de découvrir les causes de l’incendie. Le marché « Bwa » est le troisième marché brulé au cours des 6 premiers mois de cette année.