Jeudi 19 Septembre, 2019

Les livres à lire d’après le département d’état des USA

Voilà qui va ravir les amants du livre. Le Bureau des programmes d’information internationale du département d’État des États-Unis vient de communiquer une liste de 5 personnes influentes et les livres qui les ont marquées.

Listé en premier, on y apprend que Mark Zuckerberg, le fondateur et PDG de Facebook a une préférence pour l’Énéide, de Virgile. « Il a cité l’Énéide lors d’une conférence sur une création nouvelle de Facebook et, dans un entretien à la revue Wired, il a repris le vers le plus connu de cette œuvre : ‘Peut-être nous plaira-t-il un jour de nous rappeler ces maux’. »

Puis, vient l’actuel président des USA : Donald Trump. Celui qui assène ses auditeurs avec les qualificatifs, « great », « tremendous », « unbelievable » penche pour The Power of Positive Thinking (La puissance de la pensée positive), de Norman Vincent Peale après la bible, évidemment (conservatisme oblige).

Troisieme sur cette liste, Neil deGrasse Tyson, un astrophysicien, directeur du Hayden Planetarium. Pour ce dernier, il faut absolument lire Gulliver’s Travels (Les voyages de Gulliver), de Jonathan Swift. « Ce roman satirique de Jonathan Swift publié en 1726 est l’ouvrage favori de tous les temps de Neil deGrasse Tyson. L’astrophysicien et auteur scientifique a confié au New York Times* qu’il revenait souvent sur l’étrange ensemble de personnages du roman. « Je n’oublierai pas de sitôt les scientifiques mal avisés de la Grande académie de Lagado, sous l’île flottante de Laputa, qui déploient de grands efforts pour poser des questions erronées sur la nature et leur trouver des réponses qui le sont tout autant. »

Apres Zuckerberg, Bill Gates, fondateur de Microsoft et philanthrope est le second milliardaire de la liste. Son choix : The Better Angels of Our Nature (Les meilleurs anges de notre nature), de Steven Pinker. « Le livre se penche sur la violence, mais il dépeint une image remarquable qui montre un monde évoluant au fil du temps pour devenir moins violent que par le passé, a souligné Bill Gates sur son blog*. Il jette un jour nouveau sur la manière de réaliser des progrès dans le monde. »

Et c’est à la militante pour l’éducation des filles et des femmes, et la plus jeune lauréate du prix Nobel de la paix Malala Yousafzai de refermer la liste. Selon la jeune femme, il faut avoir à son chevet « L’Alchimiste, de Paulo Coelho ». « Le roman suit le parcours d’un garçon qui part à la recherche d’un trésor, a-t-elle raconté au New York Times*, mais c’est grâce à ce qu’il apprend en chemin et au fil de ses rencontres avec les gens qu’il s’enrichit. »

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :