Dimanche 29 Mars, 2020

Les joueurs de Jérémie FC victimes d’un attentat sur la Nationale #2

Le onze de Jérémie FC. / Photo : Jean Ernst Theano

Le onze de Jérémie FC. / Photo : Jean Ernst Theano

Les joueurs de l’Union sportive de la Grand’Anse, communément appelée Jérémie FC, ont réchappé, ce dimanche, à un attentat sur la route nationale #2, aux environs de Carrefour Saint-Félix à Aquin (ville du département du Sud).

 

"Nous venions d’affronter l’équipe Accolade de Fonds-des-Nègres, et le match s’était terminé sur le score de 1 but en faveur de Jérémie Fc", explique Jean Ernst Théano, délégué a.i de l’équipe et coordonnateur général du championnat national de division 3.

 

« Un climat de fête régnait à l’intérieur du véhicule, les joueurs chantaient leur exploit à tue-tête juste avant que deux projectiles viennent se perdre dans les vitres de la voiture », ajoute-t-il. « Quatre joueurs en sont sortis blessés ».

Les dirigeants ont déposé une plainte au commissariat des Cayes. Ils attendent, disent-ils, des autorités locales des éléments pouvant élucider les circonstances de l'incident qui « plombe le moral des joueurs ».

 

Cette situation provoque également la peur au ventre chez les parents de certains joueurs qui sont encore réticents à filer leur progéniture pour la suite de l’épreuve. Le délégué s'inquiète vivement de la disponibilité de l'effectif pour les prochains affrontements qui s'annoncent plus "corsés" en raison de l'état d'avancement du championnat. 

L’identité des agresseurs n’a pas encore été repérée jusqu’à présent. Théano rappelle que l’équipe de Jérémie FC n’entretient aucun contentieux avec d’autres adversaires de la zone. "Nous croyons simplement au football", rétorque-t-il. 

Ce lundi, les joueurs de l’équipe de l’Arcahaie Football Club (AFC) ont été également la cible d’une attaque armée sur la Route Nationale #1, précisément à Poteaux (4e section communale des Gonaïves, cité de l’Indépendance d’Haïti). Les malfrats avaient confisqué l’ensemble des matériels techniques de l’équipe.

Une situation révoltante aux yeux de l'élite du ballon rond en Haïti. Les clubs ont réagi à coup de communiqués qualifiant de "crapuleux" ceux qui s'en prennent aux amants du sport roi dans le pays. 

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :