Vendredi 20 Juillet, 2018

«Les haïtiens ont le SIDA»: une députée d’origine haïtienne répond

6 novembre 2012, Michaelle Solages entrait dans l’histoire. Après avoir remporté les primaires démocrates, elle est devenue la première personne d’origine haïtienne à être élue à la chambre basse de New York (State Assembly). Alors qu’une polémique enfle aux Etats-Unis sur des commentaires discriminatoires attribués au président Donald Trump, Michaelle Solages vient de sortir une note de presse, publiée sur sa page Twitter.

Sur le fait que le président Trump aurait déclaré que les Haïtiens ont le SIDA commence Michaelle Solages. « Ces commentaires allégués au président Trump sont non seulement non-américains, mais ils s’avèrent dégoutants et effroyables. Cela m'attriste que mes gens se confrontent encore à ce type de racisme flagrant et d'irrespect. »

« Des membres de ma propre famille ont été appelés ‘boat people’, responsables de l’introduction du SIDA dans ce pays » continue Michaelle Solages. « Si ces commentaires sont vrais, nous, en tant que communauté, devons-nous assurer que Donald Trump ne soit pas réélu. Notre pays ne peut être dirigé par quelqu’un qui soit insensible et ignorant des autres cultures. (…) Nous avons besoin d’un leader solide, compatissant et intelligent ».

Related Article

Par ailleurs, la maison blanche nie les propos attribués à Donald Trump dans le New York Times. L’attachée de presse de la Maison Blanche, Sarah Sanders, a publié une déclaration critiquant le journal : « Le général Kelly, le général McMaster, le secrétaire Tillerson, le secrétaire Nielsen et tous les autres cadres supérieurs ayant participé à la réunion nient ces allégations scandaleuses et c'est à la fois triste et parlant que le New York Times imprime les mensonges de leurs« sources »anonymes » écrit-elle.