Vendredi 21 Septembre, 2018

Les haïtiens ne recevront plus visas pour travailleurs peu qualifiés

Les Haïtiens n'auront désormais plus droit aux visas accordés aux travailleurs peu qualifiés, a annoncé ce mercredi l'administration Trump. L’initiative lancée sous Obama visait à embaucher des Haïtiens aux Etats-Unis après le séisme catastrophique en 2010. La nouvelle vient d’être rapportée par Reuters.  

Related Article

Concrètement, l’administration Trump supprime Haiti de la liste des 80 pays dont les citoyens peuvent obtenir des visas H-2A et H-2B, les permettant de travailler de façon saisonnière dans l'agriculture et autres industries aux Etats-Unis.  Belize et Samoa sont aussi concernés par la décision. 

Le département de la Sécurité intérieure (DHS) fait cette annonce moins d'une semaine après que le président Donald Trump ait déclaré qu’Haiti, El Salvador et les pays africains seraient des « trous de merde ».

Dans le document publié par l’administration, le DHS justifie sa décision par le fait que les Haïtiens demandant ces visas « présentent des taux de refus extrêmement élevés » et que les ceux ayant obtenu les visas H-2A et H-2B « ont démontré des niveaux élevés de fraudes et d'abus en séjournant [aux Etats-Unis] au-delà de la période accordée pour le visa H-2. »

Interrogé par NBC, Michael Clemens, un chercheur au Centre pour le développement mondial, explique que cette mesure élimine le seul visa de travail américain que presque tout le monde peut demander en Haïti.

Selon Reuters, seulement quelques dizaines d'Haïtiens sont entrés aux Etats-Unis avec les types de visas concernés chaque année depuis qu'ils en ont reçu la permission sous l'administration Obama en 2012. « 65 Haïtiens sont entrés aux États-Unis avec un visa H-2A pour l'année 2016, selon les données du DHS, et 54 ont obtenu un visa H-2A entre mars et novembre 2017. Le nombre d'Haïtiens admis en 2016 pour les visas H-2B, pour effectuer du travail saisonnier non agricole, était plus de zéro mais trop faible pour être déclaré, selon le DHS. »

Il convient de rappeler que l'administration Trump a récemment mis fin au statut de protection temporaire (TPS) pour environ 60 000 Haïtiens.  

Pour lire la décision, cliquez ICI (PDF)

Cet article sera rapidement mis à jour.