Dimanche 26 May, 2019

Les Gonaïviens disent « NON » à  l’insécurité

Ils sont plusieurs milliers de personnes dont des entrepreneurs, des professeurs et universitaires à marcher pacifiquement, ce mercredi 15 mai 2019, dans les rues de la cité de l’indépendance en vue de dénoncer la montée grandissante de l’insécurité dans la ville.  

Les protestataires ont porté des t-shirts arborant des messages tels : nou bezwen sekirite pou nou travay (Nous avons besoin de sécurité pour entreprendre nos activités); nou vle viv ( nous avons envie de vivre ). Cette marche pacifique a démarré à carrefour Bassin, au nord de la ville. Arrivés à Gatereau, ils ont déposé une gerbe de fleurs devant les locaux de l’entreprise de Philippe Jean alias Pipo ,tué de plusieurs balles ,lundi 6 mai dernier.  

Après avoir parcouru plusieurs kilomètres, les protestataires ont lancé un message devant les locaux du palais de justice et de la mairie de la ville dans lequel ils exigent les autorités compétentes de prendre des dispositions drastiques afin de pour freiner la machine infernale du banditisme dans la ville.

« La justice et  la police doivent travailler conjointement afin de traquer les bandits qui sèment la terreur dans la ville. La mairie également doit assumer ses responsabilités en collaborant avec les autorités judiciaires et policières. Nous avons besoin de vivre tranquillement. Et les autorités ont l’obligation de garantir notre protection », a lancé l’entrepreneur Jérumé Saint-Juste qui prenait la parole au nom du secteur des affaires des Gonaïves et de la population.  

Cette marche organisée sous protection policière a clôturé la série de mouvements de protestation enclenchée, lundi, pour dénoncer la multiplication des actes de banditisme dans la cité de l’Indépendance.

Les portes des entreprises des Gonaïves sont fermées depuis le début de la semaine en signe de protestation contre ce phénomène qui fait des victimes presque quotidiennement dans la cité de l'indépendance.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :