Samedi 20 Juillet, 2019

Les employés grévistes de la DGI annoncent « une trêve de 4 semaines »

Les employés grévistes de la Direction Générale des Impôts sur la cour de l'institution située à l'avenue Christophe./Photo: Source-Haiti Liberté.

Les employés grévistes de la Direction Générale des Impôts sur la cour de l'institution située à l'avenue Christophe./Photo: Source-Haiti Liberté.

Tenant compte de la crise politique qui touche actuellement le pays, les employés grévistes de la Direction Générale des Impôts ont, ce vendredi, annoncé une trêve de quatre semaine et la reprise des services.

Cette mesure devrait permettre à la DGI de collecter des taxes et de renflouer les caisses de l’État actuellement vides, selon ce qu’a fait savoir François Fresto, responsable  du syndicat des employés de cette institution opérant sous la tutelle du ministère de l’Économie et des Finances (MEF).

Les troubles politiques, les mouvements (planifiés ou spontanés) qui secouent la capitale depuis le 9 juin ont entraîné la paralysie des activités commerciales et bon nombre de secteurs en sont touchés.

Ajouté à cette situation, des employés de la DGI avaient entamé, depuis le 4 juin dernier, une grève en vue d’exiger l’augmentation de leur salaire et l'amélioration de leurs conditions de travail. Les employés dénonçaient également le mépris total des responsables de cette boîte et menaçaient de poursuivre la grève si leurs revendications n'étaient pas satisfaites.

François Fresto a par ailleurs indiqué que la grève n’était pas levée. Pour le moment, ce n’est qu’une trêve de quatre semaines qu’ils observent en vue de permettre à la DGI de collecter des fonds.

« Il n’y a pas une gourde dans les caisses de l’État », a-t-il fait remarquer.  Selon lui, toutes ces périodes de crise et ces revendications populaires exigeant de meilleures conditions résultent de l’inaction de cet Etat et de son irresponsabilité.  

Le ministre de l’Économie et des Finances avait lui aussi déclaré que les mouvements de protestation avaient couté à l’État haïtien, d’octobre 2018 à nos jours, une perte de 35 milliards de gourdes en termes de recettes. Ce qui affectera les prévisions de croissance pour l’exercice fiscal en cours, avait-il laissé entendre.

Lire : Manif : d’octobre 2018 à nos jours, l’État a perdu 35 milliards HTG

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :