Lundi 19 Août, 2019

“Les élections sont possibles en octobre, si les concernés le veulent"

Gary Bodeau, président de la Chambre basse / Crédit photo: Chambre des députés

Gary Bodeau, président de la Chambre basse / Crédit photo: Chambre des députés

Le président du bureau de la Chambre des députés, Gary Bodeau, affirme que les élections d’octobre sont bel-et-bien possibles. “Ce scrutin peut se tenir, si les acteurs concernés le veulent”, déclare le député de Delmas, lors d’une conférence de presse, tenue fin mars 2019.

Si des personnalités politiques ou d’autres secteurs de la vie nationale se montrent sceptiques quant à la réalisation de ces joutes prévues en octobre prochain, le président de la Chambre basse, Gary Bodeau, le voit autrement. “Toutes les conditions peuvent se réunir pour organiser les élections, si les différents acteurs politiques le veulent”, a-t-il affirmé.

Le parlementaire invite les différents protagonistes à s’asseoir ensemble, en vue de garantir le bon déroulement de ce scrutin. Gary Bodeau rappelle d'ailleurs que pour accéder au pouvoir, on doit passer inévitablement par les élections.

Par ailleurs, le #2 du Parlement estime que l’absence de budget ne peut empêcher la réalisation de ce scrutin, indispensable à la bonne marche de la démocratie dans le pays. “Un budget est une prévision. Si l’Etat haïtien veut insérer le montant destiné aux élections dans le projet de loi de finances, il peut le faire. Et (même, ndlr) si le budget n’est pas déposé au Parlement, les élections ne peuvent pas être bloquées”, a expliqué Bodeau.

Mardi 12 mars dernier, le président du Sénat de la République, Carl Murat Cantave, avait déclaré quant à lui, que la tenue des élections de cette année, reste toujours une question virtuelle. Absence de budget et de cadre légal, insécurité, crise socioéconomique et politique… autant de paramètres qu’avait avancés le sénateur de l'Artibonite.

Rappelons que ces élections qui devraient coûter à l’Etat haïtien, entre 50 à 75 millions de dollars américains, concernent les différentes municipalités, le renouvèlement d’un tiers du Sénat et de la chambre des députés.

Luckson Saint-Vil

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :