Dimanche 17 Juin, 2018

Les dernières nouvelles sur le Carnaval 2018

Quelque 940 policiers vont assurer la sécurité du carnaval 2018 sur le Champs de Mars. Photo: Estailove St-Love/LoopHaïti

Quelque 940 policiers vont assurer la sécurité du carnaval 2018 sur le Champs de Mars. Photo: Estailove St-Love/LoopHaïti

Ce dimanche marque l’ouverture officielle du Carnaval national 2018 à Port-au-Prince. Tous les projecteurs sont braqués sur cette fête culturelle, symbole d’attraction massive du peuple haïtien. Sans forcer les traits, il est coutume de dire que la population se prépare toute une année pour profiter- en long et en large- de ces trois jours gras parce que cette période s’inscrit dans l’ADN d’un « peuple qui chante et qui danse », pour reprendre l’anthropologue haïtien Jean-Price Mars.

Au Champs de Mars, siège social des festivités, le décor est déjà planté, mise à part le bruit assourdissant des marteaux avec lesquels les manœuvriers font les derniers ajustements. « Certains stands sont fraichement peints, d’autres pas. Aucun d’entre eux n’est prêt à 100% », a écrit Loop Haïti, hier, après une visite des lieux.

Un forman a déploré le retard observé dans les travaux de démarrage de la construction des stands. En fait, c’est toujours la même rengaine. Cette année, environ 125 stands seront érigés pour accueillir les carnavaliers qui ne désirent pas prendre un bain de foule. Le lieu ne diminue pas le plaisir.

Le Comité élargi du Carnaval National confirme la participation de 3,000 acteurs au défilé. Il reste maintenant à savoir les mécanismes qui seront mise en place pour que les groupes déguisés puissent présenter convenablement leurs chorégraphies et, ainsi, délivrer la marchandise.    

Pour le parcours, presque rien ne bouge. Le point de départ reste le stade Sylvio Cartor, contournant le boulevard Jean-Jacques Dessalines, la rue  Paul VI (ci-devant rue des Casernes), la rue de la République pour déjoindre la rue St-Honoré et, enfin, se retrouver une fois de plus au stade. Un long parcours de 1,9 km qui nécessite une si grande énergie.

Treize bandes à pied, douze chars allégoriques et vingt-et-un groupe musicaux rythmeront le parcours durant les trois jours gras. Le comité du carnaval promet le retour à la tradition à travers un podium Lamayòt qui sera construit à la rue Saint-Honoré (de Rex Théâtre à la Faculté d’ethnologie).

Le comité a comptabilisé 340 meringues composées par différents groupes et diffusées à travers les ondes de radio et de télévision.

La Police nationale d’Haïti a annoncé la présence de 940 policiers qui seront déployés pour la sécurisation du Carnaval. En cas d’urgence, les carnavaliers pourront composer le numéro #114.