Samedi 20 Octobre, 2018

L'exécutif convoque le corps législatif en assemblée extraordinaire

La chambre basse convoquée, demain mercredi 12 septembre, à l'extraordinaire par l’exécutif

La chambre basse convoquée, demain mercredi 12 septembre, à l'extraordinaire par l’exécutif

Guichard Doré, conseiller du président de la République, annonce que le chef de l’État a convoqué à l’extraordinaire le corps législatif, demain mercredi 12 septembre, pour voter la déclaration de la politique générale du premier ministre nommé Jean-Henry Céant.

Lundi 10 septembre, la deuxième session ordinaire de l’année législative a pris fin. Les députés, suivant les prescrits de la constitution amendée de 1987,  sont partis en vacances. Sentant l’urgence de statuer sur le sort du PM nommé, l’exécutif a convoqué le corps législatif demain mercredi 12 septembre en vue de voter sa déclaration de la politique générale.

Guichard Doré affirme ce mardi après-midi, qu'une correspondance a été adressée au parlement en ce sens. L’exécutif, critiquant il y a une semaine les parlementaires d’être les principaux responsables de la lenteur du dossier du PM, souhaite que le processus soit accéléré.

« J'ai convoqué pour ce mercredi 12 septembre 2018, à l'extraordinaire le corps législatif. Cette session qui sera consacrée à la ratification de la déclaration de politique générale du Premier ministre, durera jusqu'a épuisement de l'objet de la présente convocation», lit-on dans un tweet de Jovenel Moise.  Mais c’est au corps législatif de fixer une date pour la tenue de la séance de ratification , a indiqué M. Doré.

Le président du sénat, Joseph Lambert, croit que la majorité des députés tiendra compte de l’urgence de cette convocation et travaillera à changer l’image qu’ils renvoient à l’opinion publique. Pour l’élu du Sud-est, « le retard cumulé dans le processus de ratification de l’énoncé de politique générale n’est pas imputable au grand corps ». La Cour Supérieure des Comptes devrait, selon le sénateur, acheminer au parlement tous les dossiers des membres du gouvernement, faisant état de leurs redevances fiscales ainsi que d’autres documents en surplus, dont leur curriculum vitae.

De plus, Joseph Lambert avait déclaré, lors de son discours tenu au terme de la session, que Jean-Henry Céant sera convoqué cette semaine au parlement pour présenter l’énoncé de sa politique générale.