Dimanche 18 Novembre, 2018

Les Cubains entament le débat populaire sur la nouvelle Constitution

Une infirmière lit le projet de nouvelle constitution, pendant le débat populaire qui a débuté le 13 août, à la polyclinique Nguyen Van Troi, à La Havane, à Cuba

Une infirmière lit le projet de nouvelle constitution, pendant le débat populaire qui a débuté le 13 août, à la polyclinique Nguyen Van Troi, à La Havane, à Cuba

Les Cubains ont commencé lundi, jour anniversaire de la naissance de Fidel Castro, à débattre du projet de nouvelle Constitution qui reconnaît le rôle du marché et de l'activité privée dans l'économie de l'île communiste.

Près de 10 millions de citoyens y ont été conviés, dont quelque 1,4 million de Cubains émigrés ou exilés, une première depuis la révolution de 1959.

"Quel meilleur jour que l'anniversaire de Fidel pour cela, n'est-ce pas? Nous sommes tous d'accord, nous allons nous conformer à cela et essayer de rendre la Constitution meilleure", a déclaré à l'AFP Maximo de la Paz, un ingénieur de 72 ans.

Le projet de nouvelle Constitution reconnaît le rôle du marché et de l'activité privée dans l'économie, mais préserve la tutelle du Parti communiste, parti unique au pouvoir. Il a été approuvé en juillet par le Parlement.

Avec des dizaines de ses collègues, elle a débattu lundi les articles du nouveau texte fondamental consacrés à l'économie. La discussion a été modérée par une représentante du Parti communiste.

La future Constitution rétablit le titre de président de la République et ceux de vice-président et de Premier ministre. Elle limitera à 60 ans l'âge pour être candidat à la présidence, et ce pour un mandat de cinq ans, avec possibilité d'un second mandat dans la foulée.