Samedi 15 Décembre, 2018

Les constructions anarchiques de la population coûtent cher à l’ED’H

L’ingénieur Hervé Pierre-Louis, Directeur de l'ED'H/ Crédit: Ministère de la communication

L’ingénieur Hervé Pierre-Louis, Directeur de l'ED'H/ Crédit: Ministère de la communication

En conférence de presse lundi, l’ingénieur Hervé Pierre-Louis, Directeur de l’Electricité d’Haiti (ED’H) s’est plaint des conséquences des constructions anarchiques des riverains de la zone métropolitaine sur les dépenses de l’institution et de l'Etat haitien. 

Comme la Centrale électrique du Péligre, la ligne transportant le courant en Haiti date de cinquante ans, fait savoir, en conférence de presse lundi, le Directeur général de l’ED’H, l’ingénieur Hervé Pierre-Louis. Mais, comme le Centrale Péligre en cours de « réhabilitée », la ligne va être renouvelée, a-t-il promis.

Les travaux sont en cours et des fonds sont disponibles pour y arriver, rassure le DG qui souligne qu’une fois fait, cela permettra que le transport de l’énergie produite - 45 mégawatts, « bientôt » contre 15 produite en ce moment -, se fasse dans de meilleures conditions.

Mais un accroc demeure. « De Lilavois 17 à Delmas 33, la zone est vandalisée », se plaint l’ingénieur, faisant référence au fait que la population bâtit « de n’importe quelle manière » sous les pilonnes devant transporter le courant.

« Une situation inacceptable »

Cette situation, dit le patron de l’ED’H, est « inacceptable » tant « socialement » que techniquement. « Les fils sont usés », peuvent rompre à tout moment et « cela peut causer des dégâts », prévient-il, tout en se réjouissant que rien de tel en s’est encore produit.

L’ED’H prend ainsi la route des préventions, ce qui a, évidemment, son coût vu que les lignes pour ces zones, au lieu d’être aériennes, vont devoir désormais être sous-terraines. Neuf kilomètres de câbles aériens vont être remplacés par des câbles tous-terrains. « A cause du comportement de la population, les lignes vont couter 15 millions de gourdes en plus à l’Etat haïtien », martèle Pierre-Louis.

En même temps, les travaux étant en cours dans plusieurs points dont Carrefour Marassa et Lilavois, l’actuel titulaire de l’Electricité d’Haiti (ED’H) annonce que la circulation risque d’être perturbée dans ces différents endroits et appelle la population à être calme. Cette perturbation précède une situation de mieux-être, tente-il de rassurer.

« Payez vos factures d’électricité »

Autres faits malencontreux : les gens refusent de payer leurs factures d’électricité, alors qu’ils en demandent toujours davantage, rapporte l’ED’H, qui se dit engagée à satisfaire ce besoin. Cependant, dit-elle, « la communauté, la population doit s’engager elle aussi. Le client doit faire le bon geste en payant les factures à temps ».

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :