Dimanche 18 Novembre, 2018

Les citoyens de Marchand en colère contre Garcia Delva et son manager

Les citoyens de Marchand en colère contre Garcia Delva et son manager.

Les citoyens de Marchand en colère contre Garcia Delva et son manager.

Un vent de panique souffle sur la commune de Marchand Dessalines depuis la semaine dernière. La population s’est soulevée contre le sénateur Garcia Delva et le vice-délégué départementale Wadner Josaphat qui, disent-ils, n’ont rien entrepris pour assurer le développement de la commune.

Les habitants ont dressé des pneus enflammés et des barricades tout au long des routes pour empêcher la circulation. « Les manifestants sont allés fermer les portes des écoles, de la mairie et du Tribunal de Paix. Le marché de la commune ne fonctionne pas non plus depuis le début des soulèvements », a fait savoir Delanot Philippe, un habitant de Marchand, à Loop Haïti.

Les citoyens de la commune reprochent aux deux dirigeants d’avoir délaissé Marchand Dessalines dans des conditions infrahumaines et insalubres. Ils les accusent de n’avoir pas entrepris de travaux d’infrastructures dans les routes, les sites touristiques et autres lieux importants de la commune.

« La Source, le lieu où Garcia Delva a monté sa vidéo ”N ap monte Lasous” en 2015 est devenue impraticable. A chaque tombée de pluie des déchets viennent atterrir dans ce site », selon les affirmations de Délanot Philippe.

Actuellement, les habitants, particulièrement les femmes, souffrent de diverses infections car ils sont obligés de se baigner dans la rivière qui est le seul endroit où ils peuvent tirer de l’eau. Cette situation a réduit la popularité de Gracia Delva à Marchand Dessalines, dit Philippe.

Le sénateur-chanteur et Wadner Joseph qui est aussi son manager à Mass Kompa sont également accusés d’avoir détourné une part des fonds qui étaient destinés à construire un terrain de football dans la commune. Jusqu’à présent, les concernés n’ont jamais réagi face à cette situation de tension que comptentoursuivre, jusqu’au bout, les citoyens.