Vendredi 10 Juillet, 2020

Haiti-Insécurité: 2018 en passe d’être plus meurtrière que 2017

Affrontements entre des policiers et des marchands, le 13 juillet 2017 à Pétion-Ville, en Haïti / AFP

Affrontements entre des policiers et des marchands, le 13 juillet 2017 à Pétion-Ville, en Haïti / AFP

La Commission épiscopale nationale pour la Justice et la Paix en Haïti a publié un rapport pour dénoncer la folle remontée de l’insécurité dans le pays au cours premier trimestre de 2018. 101 personnes en sont victimes dont les cas les plus fréquents ont été observés dans la zone métropolitaine.  

Entre le 1er et le 19 avril, 45 personnes ont été tuées à l’arme blanche, sous les balles des bandits ou dans des accidents de la route, selon les chiffres avancés par Jocelyne Colas Noel, Coordonnatrice de l’organisation. C’est le taux le plus élevé depuis le début de l’année puisque seulement 44 cas ont été signalés en janvier, 20 en février et 37 en mars.

Si cela se poursuit, souligne-t-elle, 2018 sera plus meurtrière que l’année précédente qui a affiché 443 victimes. Colas Noel exhorte les autorités à agir sur tous les fronts pour en finir avec l’insécurité.

Ces chiffres contredisent les données du porte-parole de la PNH, Frantz Lerebours, qui avait indiqué la semaine dernière que l’insécurité a connu une baisse de 28% pour le premier trimestre de 2018 par rapport à l’année dernière. Ces chiffres représentent également trois fois moins que le premier trimestre de 2016.

Selon les chiffres de Frantz Lerebours, 36 accidents de la circulation ont été enregistrés avec 47 blessés et 11 décès en 2018. Alors que l’année dernière, à la même période, il y a eu, 66 blessés et 16 morts. En 2016, ces chiffres étaient respectivement de 54 morts et 23 blessés.

Plusieurs autres associations de la société civile ne cessent de monter au créneau pour dénoncer la situation d’insécurité, mais les autorités tentent, à chaque fois de calmer le jeu.

Invité par-devant le Sénat pour faire le point sur la situation des bandes armées qui s’affrontent à Martissant, Jack Guy Lafontant a déclaré que le pays est « sécuritaire » comparé à ses voisins.

 

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :