Vendredi 19 Octobre, 2018

Les Cayes « pédale » pour encourager l’éducation et l’excellence

Okay Sou Bekàn 2018/ Photo: Wawa Zone; Vidéo: Raoul Junior Lorfils

Okay Sou Bekàn 2018/ Photo: Wawa Zone; Vidéo: Raoul Junior Lorfils

Des milliers de personnes à vélo ont parcouru les rues des Cayes, ce 2 janvier 2018, en compagnie du président de la République, Jovenel Moise, du maire de la ville, Gabriel Fortuné et d'autres personnalités politiques, à l’occasion de la 5ième édition de « Okay Sou Bekàn » visant à inciter les jeunes à l’éducation et l’excellence.

Ce mardi, enthousiastes et impatients, les cyclistes – jeunes, femmes, enfants -, ont commencé à se réunir à partir de 8 heures, dans le quartier général du groupe Vèkèlè jusqu'à leur départ vers les 11 heures. Bicyclettes, tenue décontractée, lunettes, sacs à dos. De la musique. Des caméras. La longue foule est partie du Carrefour Aurel, passée par les 1ere Grand rue Nicolas Geffrard, Boulevard des quatre chemins jusqu'à Gelée, où les participants ont poursuivi avec les festivités.

Des membres de la presse et des agents de la Police nationale ont accompagné la marche jusqu'à sa destination.

Le thème de cette édition « Ann Pedale Ak Etid Nou Pou Yon Demen Miyò » (Poursuivons nos études pour un lendemain meilleur) a été sélectionné en honneur aux élèves des Cayes et du Département du Sud ayant figuré parmi les lauréats nationaux dans le cadre des examens de baccalauréat pour l’année 2017. L’idée est d’inciter les autres jeunes de la ville, du département du Sud et du pays en général, à s’adonner à leurs études et à y être excellents.

« Car c’est le meilleur moyen de réussir et contribuer au développement de son pays », dit croire Rebecca Sénat, vice-présidente de Vèkèlè, le groupe à l'origine de l’initiative.

La semaine dernière, une conférence-débat a été tenue par les organisateurs sur l’importance de l’éducation dans une communauté, en prélude à la journée des gens qui pédalent.

Okay Sou Bekàn, en tant qu’évènement à caractère social, est tout d’abord l’expression d’une certaine nostalgie. L’objectif premier est de faire revivre la culture de la bicyclette, jadis très en vogue dans la ville hospitalière. Il a aussi pour objectif d’inviter la population à s’impliquer dans la lutte contre la pollution de l’air, en se servant moins des véhicules utilisant du carburant, au bénéfice des bicyclettes, qui premièrement ne polluent pas, ensuite, permettent aux utilisateurs de faire de l’exercice physique en roulant.

Quoiqu’interdit aux motocyclettes, le parcours a vu défiler des motards qui n’ont pas pu s’empêcher de s’inviter de prendre la route aux cotés des autres.

La première édition a eu lieu en 2013 et a réuni seulement quatorze personnes, les membres de Vèkèlè. Au fil des années, l’exercice a pris de l’ampleur, est devenu un rendez-vous annuel et bénéficie de plus de support des jeunes et d'autres instances. « A partir de la troisième édition, on a arrêté de compter les participants », révèle Steeven Philémon que certains appellent « moteur d’Okay Sou Bekàn ».

Depuis, des milliers de personnes venues de plusieurs villes du pays attendent y participent chaque 2 janvier. « C’est beaucoup plus qu’une simple journée d’exercice physique », pense une jeune participante. Ouvert à tous, l’évènement permettrait également de rencontrer d’autres personnes et partager un moment d’euphorie, fait croire pour sa part, Marnolcie Pierre.

Okay Sou Bekàn devient de plus importante chaque année, au point d’attirer l’attention du président de la République, Jovenel Moise. En effet, le chef de l’Etat haïtien a payé de sa présence aux deux dernières éditions dont celle de 2016 dans laquelle les cayens et cayennes « pédalaient pour le reboisement des Cayes», ravagée par le passage de l’ouragan Matthew quelques mois plus tôt.

Pour plusieurs participants, sa présence dans une telle manifestation « est une fierté. Cela prouve que les jeunes du Sud peuvent faire de bonnes choses ».

Perspectives

Beaucoup de participants à Okay Sou Bekàn apportent leurs propres vélos. Les autres louent les leurs au marché de bicyclettes sis à la rue Monseigneur Maurice. Pour l’instant, il n’y a aucun partenariat en les initiateurs d’OSB et les locateurs de vélos.

Pour les prochaines éditions, les organisateurs souhaitent mettre sur pied une unité de location de bicyclettes et venir avec des éléments facilitant l'identification et la sécurité des participants. Ils comptent organiser l’initiative dans les autres villes du Département.

Liste des élèves venus des Cayes et du Département du Sud ayant figuré parmi les lauréats nationaux des examens du Baccalauréat  2017:

Jamsony BELIZAIRE (Sud / Collège Frère Odile Joseph),

Max Jonathan MAGLOIRE (Sud / Collège Frère Odile Joseph)

BÉDARD Diana (Sud / Collège Saint Joseph de Port Salut)

John Claury MENELAS (Sud / Collège Frère Fabien Caron)

Kathy Djenane ABRAHAM (Sud / Externat St-Joseph)