Dimanche 23 Septembre, 2018

Les autorités ferment la section Nord du marché en Fer

Incendie au Marché en Fer. Photo: Loop Haïti/Estailove St-Val

Incendie au Marché en Fer. Photo: Loop Haïti/Estailove St-Val

Les autorités municipales et policières ont décidé de fermer les portes de la section Nord du marché en fer suite à l’incendie du 12 février dernier. Cette mesure rentre dans le cadre d’une enquête ouverte par la Direction Centrale de la Police Judiciaire afin d’évaluer les pertes et déterminer les causes occasionnelles de cet incendie.

«Nous devons manifester notre solidarité envers ceux qui ont perdu leur marchandise. Le marché ne peut pas continuer à fonctionner sans que les causes ne soient pas encore déterminées » a fait savoir un marchand de produits artisanats au micro de Radio Ibo. Il pense qu’une réouverture précipitée du marché augmenterait davantage le chaos qui existe déjà sur les lieux.

Cependant, cette décision ne fait pas l’unanimité entre les commerçants. Certains d’entre eux pensent que la section Nord doit fonctionner malgré tout. « Nous ne pourrons pas aider nos consœurs victimes si nos activités sont aussi paralysées. Par contre, si on nous laisse vendre, nous pourrons partager notre revenu avec celles qui sont en nécessité », raconte une marchande.

Plusieurs des autorités du marché en fer, particulièrement la directrice Maritza Saint-Dic, sont indisponibles jusqu’à présent pour remettre la liste des marchands victimes de l’incendie. « Les dégâts sont évalués entre 5 à 7 millions de gourdes » selon le président Jovenel Moïse qui exige qu’un rapport d’enquête soit rédigé sur les causes de l’incident. Mais, les marchands sont pessimistes sur le travail que peuvent opérer les autorités à ce sujet.