Mardi 17 Septembre, 2019

Les activités ont repris à la frontière haitiano-dominicaine...

Credit photo: Listin diario

Credit photo: Listin diario

Après un court moment de paralysie et de perturbation causé par les événements du 6 au 8 juillet 2018 en Haiti, les activités ont repris à la frontière haitiano-dominicaine.

Les manifestations violentes du dernier week-end en Haïti ont atteint la ville de Malpasse, à la frontière de la République Dominicaine, où les bureaux de douane ont été brûlés. En ce sens, les autorités militaires et policières dominicaines avaient renforcé la sécurité à la frontière entre les deux nations.

Le ministre de la Défense dominicain, Rubén Darío Paulino Sem et le directeur de la police, Ney Aldrin Bautista se sont déplacés ce vendredi 13 juillet, pour évaluer les actions de renforcement dans la zone après que des actes violents aient été déchaînés.

Le ministre a déclaré à la presse que la frontière avait été renforcée le 6 juillet, quand l’émeute a éclaté. La présence militaire était alors passée de 5 200 à 7 500.

Le marché traditionnel pratiqué le lundi et vendredi par des Haïtiens et Dominicains s'est déroulé ce vendredi sans difficultés. Les autorités disent constater une ambiance de tranquillité à la frontière.

Vendredi dernier 6 juillet dernier, le gouvernement haïtien avait annoncé promptement des augmentations de 37 à 50% des prix du carburant. Ce qui avait déclenché la colère populaire, de violentes émeutes, des incendies, des casses et pillages enregistrés dans plusieurs entreprises privées du pays. 

Source: Listin Diario

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :