Jeudi 21 Juin, 2018

Les actes racistes se multiplient contre les haïtiens au Chili

Une poubelle avec une affiche raciste au Chili

Une poubelle avec une affiche raciste au Chili

Depuis plusieurs semaines, une affiche raciste fait le tour des réseaux sociaux pour faire savoir aux haïtiens qu’ils ne sont pas les bienvenus en terre chilienne. Ces évènements marquent une nouvelle tournure dans la situation de nos immigrés qui se compliquent chaque jour. Les appels se multiplient entre plusieurs citoyens chiliens qui demandent à leurs autorités de changer leur politique migratoire.

Actuellement, « plus d’une soixantaine d’Haïtiens sont interdits de quitter l’aéroport Arturo Merino Benítez de Santiago depuis le 2 mars » parce que « leurs dossiers comporteraient de faux documents » fait savoir des informations relayées par le quotidien Le National. Ces haïtiens subiraient de mauvais traitements et sont séquestrés dans l’aéroport privés de tous soins physiologiques.

Les agents de l’aéroport ont affirmé que les documents de ces 62 haïtiens comporteraient de nombreux faux documents poursuit le journal. Ils sont au total 18 femmes et 44 hommes à être placés sous stricte surveillance. Leur vidéo se tourne en boucle actuellement sur les réseaux sociaux.

L’immigration des haïtiens au Chili est devenue un sujet viral au Chili. Le documentaire d’un journaliste chilien, Soy Leyton, a réveillé certain secteur qui dénonce « le laxisme » du gouvernement de Michèle Bachelet face à « l’envahissement » des haïtiens.

Un site a été même créé sous le nom « Haitian is not welcome » (les haïtiens ne sont pas les bienvenus) pour partager des affiches xénophobes contre nos compatriotes. Plusieurs réactions ont rapidement suivi les publications. Une célébrité chilienne a réagi en indiquant que « rien de bon ne nous attend si on n’arrête pas cela tout de suite ».

« Pour ironiser un peu, un Chilien a publié un accord fictif écrit à la plume selon lequel la présidente Michèle Bachelet recevrait 300 dollars de la part de son homologue américain, Donald Trump, pour chaque Haïtien accueilli par le Chili. Cet accord fictif est devenu viral sur Twitter » toujours selon le National.

 

Latin American Wing (LAW), une compagnie aérienne chilienne, a annoncé qu’elle arrêtait ses vols du trajet Port-au-Prince-Santiago depuis hier lundi 05 mars pour une durée de 15 jours. LAW a évoqué les dernières irrégularités enregistrées dans les documents des haïtiens ces derniers jours pour justifier leur décision.