Dimanche 21 Octobre, 2018

Les 6 mots de l’actualité d'Haïti en 2017

Les 6 mots de l’actualité d'Haïti en 2017. Photo : Widlore Mérancourt/LoopHaiti

Les 6 mots de l’actualité d'Haïti en 2017. Photo : Widlore Mérancourt/LoopHaiti

Ces six mots qui ont défrayé la chronique en Haïti en 2017 trouvent légitimité plus sur le sens commun que dans une décompte statistique, donc objective. De la politique à la culture, de l’Etat au citoyen lambda, ce petit lexique reflète néanmoins l’esprit de l’année 2017.

Dans les deux tomes de son « Dictionnaire de l'évolution du vocabulaire français en Haïti » (2002), l’ethnolinguiste Vilaire Chery a déjà entrepris pareil exercice au bout du français haïtien (haïtianisme) pour dénombrer les vocabulaires « actifs » dans le parler quotidien post-86. LoopHaïti s’appuie sur cette tradition pour vous présenter la recension qui suit dans un ordre alphabétique.

 

Budget

Publié mardi 19 septembre dernier, le budget de l’exercice fiscal 2017-2018 a occasionné de nombreuses tergiversations. Si la frange contestatrice de la société civile n’a pas su contraindre l’Exécutif à faire marche arrière sur sa publication, elle néanmoins a su braquer tous les projecteurs sur ce texte. L’Eté dernier, ce vocabulaire se retrouvait sur toutes les lèvres ; pas une seule journée ne se passe sans que les acteurs pomponnent ou récusent à coup d’arguments la loi de finances 2017.

Corruption

5 octobre dernier, le président de la République a dénombré les 5 principaux problèmes d’Haïti : la corruption5. Il n’est d’ailleurs pas le seul à pointer du doigt la corruption puisqu’au début de l’année, l’organisme Transparency International a publié son classement annuel sur l'indice de perception de la corruption dans le monde au cours de l’année 2016. Haïti s’est retrouvé à la 159e place sur 170 avec un score de 20 pour 100. Dans la réalité, au moins deux scandales de corruption ont déjà secoué les branches de l’actuel administration : le Ministre des Affaires sociales et du Travail accusé dans une affaire de surfacturation et des chèques tirés sur le compte du ministère de l’Intérieur et des Collectivités territoriales encaissés deux fois avec des montants substantiels.

Ailleurs, la corruption n’a pas moins occupé les esprits. On peut, entre-autres, citer la démission de Marie Yolène Gilles du RNDDH.

Harcèlement

Face au scandale planétaire de l'affaire Weinstein et de la vague des révélations de harcèlement sexuel dans le monde, l'hebdomadaire américain TIME a désigné cette année les femmes « briseuses de silence » comme personnalité de l’année.

En Haïti, la campagne #PaFèSilans lancée par LoopHaïti et l'association « Nègès mawon » ont apporté des résultats et contribué à replacer au cœur du débat public les questions liées aux inconduites, harcèlements et agressions sexuelles. Si aucun prédateur sexuel haïtien n’a été révélé au grand jour jusqu’à présent, la démarche même et les témoignages à visage découvert ont moult fois été commentés, dénoncés, félicités… bref, posé les jalons d’une discussion sociétale importante sur ce phénomène qui porte atteinte à la dignité des femmes.    

Insécurité

Décembre 2017, plus de Vingt-cinq agents de la Police Nationale d’Haïti (PNH) ont rendu l’âme. En novembre dernier, un ancien directeur de l’institution policière Mario Andrésol, dénombrait mille cent dix-huit (1,118) policiers décédés depuis la date de création de l’institution policière  - 12 juin 1995. De Grand Ravine à Lilavois, en passant par la violence dans les manifestations, la lutte contre la criminalité et la prévention de la délinquance constituent l’antienne de ces dernières années. 

MISS

La liste des concours de beauté en Haïti s’en va grandissante. Presque dans chaque département surgit une compétition de la sorte pour, semble-t-il, mettre en valeur les jeunes filles. L’exploit de Raquel Pelissier en janvier dernier, élue 1re dauphine de Miss Univers 2016, a rouvert la voie à d’autres jeunes filles voulant s’y prêter au jeu.

Encore à la fin de ce mois de novembre, une courte vidéo de présentation de Cassandra Chéry, représentante d’Haïti au concours Miss Universe 2017, venait susciter des remous, remettre en question vision et la mission même de ces concours dans le pays. Aujourd’hui, le mot Miss jouit d’une mauvaise presse sans précédent dans le parler courant.

PetroCaribe        

17 aout 2016, la Commission sénatoriale permanente « Éthique et Anti-corruption », présidée alors par le sénateur Youri Latortue, avait rendu public le premier rapport sur l’utilisation des fonds du programme PetroCaribe, programme auquel Haïti a adhéré le 12 avril 2006 après la signature de la convention y relative par les présidents Hugo Chavez du Venezuela et René Préval d’Haïti. Des reproches ont alors été adressés aux commissaires sur la méthodologie, l’argumentation, etc.

Cette année, la commission de suivi et d’approfondissement de l’enquête sur l’utilisation des fonds PetroCaribe, dirigée par le sénateur Evalière Beauplan, s’est mise à pied d’œuvre. Ainsi, vendredi 10 novembre dernier, la commission a remis 26 copies du rapport – également 26 clefs USB contenant le document – au secrétariat du Sénat de la République. Depuis, ce mot occupe les tréteaux médiatiques, fait la une sur les réseaux sociaux, devient le cri de ralliement d’un grand nombre d’Haïtiens assoiffés de voir les dilapidateurs de deniers publics trainés en justice.