Lundi 17 Février, 2020

Une maison d’édition pour faire la promotion de la langue Créole

Logo représentatif de l'édition Freda

Logo représentatif de l'édition Freda

Il manque parfois aux auteurs qui rédigent des textes en créole un espace de publication. Vient la maison d’édition Freda pour combler ce vide dans l’industrie du livre en Haïti.

Nombreux sont les jeunes auteurs qui prennent naissance et veulent garnir le parterre de la littérature haïtienne. Plus encore, cette volonté de produire dans la langue maternelle devient plus pressante. L'édition Freda l'a compris et a amplement profité de la situation en mettant à la disponibilité des auteurs ce canal qui facilite la production et la publication des œuvres rédigées dans le vernaculaire haïtien.

Ayant pris naissance le 30 décembre 2016, l'édition tire son appellation de la mythologie haïtienne, où on retrouve Erzulie Freda. Les tenants de cette initiative voulaient que l'édition soit l'expression de l'imaginaire collectif haïtien. En outre, l'objectif premier est d'alléger la peine des auteurs qui font le choix de produire et de publier en créole mais qui ne trouvent pas forcement d’espace pour la publication de leur travail. Pour faire court, l'édition Freda veut encourager la production littéraire caribéenne d'expression créole. "On est un Éditeur créole; pour les écrivains créoles", explique Roniro Jean-Baptiste, PDG et responsable de l'édition. 

L'édition Freda ne fait pas que publier des ouvrages, mais s'engage également dans une perspective promotionnelle en faveur des ouvrages rédigés en créole, mais aussi de la littérature haïtienne. Ainsi, elle prend part depuis sa création aux différentes manifestations littéraires, que ce soit en Haïti ou ailleurs, une manière de porter la voix et la plume des auteurs dans d'autres contrées plus lointaines. En effet, mis à part le fait d'encourager les auteurs à produire en créole, l'édition Freda tente aussi de décentraliser la littérature haïtienne, d'où sa localisation dans la cité de l'indépendance.

« Dans un pays comme Haïti, dans une ville qui n'est pas Port-au-Prince et dans une philosophie de publier seulement des livres qui sont écrits en créole, notre plus grand accomplissement c'est d'exister jusqu'à présent », confie le Roniro. Le responsable de l'édition considère donc l'évolution de la maison comme un grand défi qui est à la fois un grand challenge pour lui aussi. Pouvoir exister dans un milieu où les éditions pullulent et où il est difficile de faire reconnaître son travail quand on ne bénéficie pas de l'ancienneté du milieu. Par ailleurs, ces trois ans n'ont pas toujours été une sinécure. "On a eu de petites anicroches que je me garde de citer", avoue-t-il, mais cela ne l'a pas empêché de poursuivre ses objectifs.

Une revue littéraire en créole, voilà le projet le plus proche que caresse le représentant de l'édition. Ce sera la 2e édition après la revue littéraire Sosyete Koukouy. "Nous avons déjà publié l'académicien Pierre Michel chéry, James Francisque, Stanley Jean Simon,  Sabine Legros, Grégory; et nous allons publier dans les jours à venir l'auteur Jean Euphèle Milcé, conclue Roniro, une teinte de fierté dans la voix, exprimant la satisfaction de voir un travail accompli.

Pour les auteurs qui gardent encore des œuvres rédigées en créole au fond de leur tiroir, il est venu le moment de les sortir. L'édition Freda vous attend.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :