Vendredi 4 Décembre, 2020

Ecole et dispensaire Sainte-Anne de Fort National bientôt reconstruits

Cette photo d'AFP sert uniquement d'illustration à cet article

Cette photo d'AFP sert uniquement d'illustration à cet article

La congrégation des sœurs de Sainte-Anne a procédé, le lundi 10 décembre 2018, de concert avec l’UNOPS, à la pose de la première pierre de la reconstruction de l’école et du dispensaire Sainte-Anne, à Fort National. La cérémonie a été présidée par l’Archevêque métropolitain de Port-au-Prince, Mgr Max Leroy Mésidor.

Les sœurs de Sainte-Anne se réjouissent du fait que les locaux de ces institutions détruits lors du séisme dévastateur du 12 janvier 2010 vont finalement être reconstruits.

Les travaux de reconstruction de l’école et du dispensaire Sainte-Anne seront réalisés sur la durée de quinze (15) mois. Toutefois, le représentant de l’UNOPS en Haïti, Felipe Munevar, et le superviseur du projet, l’ingénieur Garry Félix promettent que l’institution qui disposera de seize (16) salles sera prête à accueillir les élèves pour l’année académique 2019-2020.

L'école disposera, entre autres, de 16 salles de classe, d’une salle de conférence, d'une bibliothèque, des blocs sanitaires et de deux réservoirs, a fait savoir l’ingénieur Félix promettant que la construction respectera les normes parasismiques. Deux millions (2000000) dollars est le montant alloué pour la construction de cet établissement scolaire qui pourra accueillir plus de cinq cents (500) élèves par année.

Le maire de la commune de  Port-au- Prince, Youri Chevry, qui prenait part à la cérémonie de pose de la première pierre de la reconstruction de ces deux bâtiments n’a pas caché sa joie. « La réouverture de cette école dans ce quartier populaire pourrait contribuer à y instaurer un climat de paix », croit Ralph Youri Chevry.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :