Mardi 31 Mars, 2020

Le travail de Raoul Peck acclamé par Essence Magazine

“I’m not your negro” a propulsé Raoul Peck vers les Oscars, une grande première pour un réalisateur haïtien. Cité dans pas moins de 40 prix internationaux, le film de 90 minutes a déjà remporté 11 de ceux-ci. Le documentaire est aussi acclamé par la critique du monde entier, des Etats-Unis à l’Europe. Aujourd’hui, c’est au tour du magazine des Afro-américaines, « Essence », d’ajouter ses acclamations au flot de compliments déversé sur Raoul Peck depuis la sortie de son film.

Mettant le long métrage en parallèle avec la sortie de Maya Angelou, on lit dans le magazine qu’«historiquement parlant, les documentaires James Baldwin [Raoul Peck] et Maya Angelou arrivent à un moment crucial dans l'histoire ». Maya Angelou est une poétesse, écrivaine, actrice et militante. Figure importante du mouvement américain pour les droits civiques, elle est devenue une figure emblématique de la vie artistique et politique aux États-Unis où ses livres sont au programme des écoles.

« Ce sont des films à écouter autant que regarder », explique Essence Magazine. « L'autorité des paroles de Baldwin et d'Angelou, même maintenant, nous aident à connaître les façons dont la vie peut et doit importer (…). [Ces films] ont l'intention de rappeler au public la force poétique, la grâce monumentale et les perceptions tout à fait opportune de Maya Angelou et James Baldwin ».

Dans I’m not your negro, Raoul Peck se frotte à l’histoire d’oppression des noirs aux Etats-Unis au travers des mots de James Baldwin. La vie et l’extinction de personnages phares comme Malxolm X, Dr. Martin Luther King et Medgar Evens sont aussi abordées.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :