Samedi 4 Juillet, 2020

Le secteur du transport divisé sur le maintien ou pas de la grève

Entre les acteurs du secteur syndical des transports en commun, les violons ne s’accordent pas. La grève annoncée pour ce lundi 25 et mardi 26 septembre est reportée à lundi 2 et mardi 3 octobre, selon ce qu’a informé le président de l’Association des Propriétaires et Chauffeurs d’Haïti (APCH), Méhu Changeux. Selon le syndicaliste, la grève est levée en raison des dégâts causés dans le Nord par l’ouragan Maria qui a fait trois morts. Pour d’autres syndicalistes, le mot d’ordre n’est pas maintenu. Plusieurs camps demandent par ailleurs à la population de respecter les deux journées de grève lancées dans le but de forcer le chef de l’Etat à revenir sur le budget, déplorant l’augmentation « brusque » des taxes.

Le président du Réseau des syndicats pour la modernisation du transport en Haïti (RSMTH) avise pour sa  part que la grève est maintenue. La population est appelée à respecter  les deux journées de grève et à soutenir la mobilisation contre le budget.

Cette grève, initiée par l’APCH, a bénéficié de l’appui de plusieurs autres syndicats de transport en commun, dont la Commission nationale des transports publics (CNTP), le Réseau des syndicats pour la modernisation du transport en Haïti (RSMTH) et des syndicats de plusieurs départements du pays, comme la Plateforme nationale des syndicats de transports fidèles (PNSTF) et le Secteur transport terrestre haïtien (STTH).

Si les activités ne sont pas paralysées (les écoles fonctionnent, les entreprises ouvertes), notons qu’elles ont tendance à tourner au ralenti à certains endroits.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :