Jeudi 21 Novembre, 2019

Le Portugal peine à maîtriser l'incendie de forêt

Des eucalyptus et des pins en feu le 8 août 2018 dans l'incendie de forêt près de Monchique dans la région de l'Algarve, sud du Portugal

Des eucalyptus et des pins en feu le 8 août 2018 dans l'incendie de forêt près de Monchique dans la région de l'Algarve, sud du Portugal

Les pompiers portugais ne viendront pas à bout avant plusieurs jours des feux de forêt qui ravagent depuis vendredi la région touristique de l'Algarve, dans le sud du pays, malgré l'ampleur des moyens déployés, a reconnu mercredi le Premier ministre Antonio Costa.

Dans l'après-midi, un énorme champignon de fumée s'élevait en direction de la ville de Silves, qui se trouve à une dizaine de kilomètres à peine du petit port de Portimao, très fréquentée par les touristes.

Le brasier "devrait certainement s'aggraver dans les prochaines heures", en raison notamment d'un "vent constant et fort", de la "hausse des températures" et d'un "taux d'humidité en baisse", a-t-il précisé.

La région a déjà été durement touchée par les incendies. En 2003 un feu de forêt avait ravagé 41.000 hectares, tandis qu'en 2016, plus de 3.700 hectares étaient partis en fumée en dix jours.

Depuis qu'il a éclaté vendredi dernier, l'incendie a fait 32 blessés dont un grave et des centaines d'habitants et de vacanciers ont été évacués des alentours de Monchique, un bourg de 6.000 habitants à 164 kilomètres au sud de Lisbonne.

Le feu, qui a déjà consumé plus de 21.000 hectares selon le Système européen d'information sur les incendies de forêt (EFFIS), était visible depuis la station spatiale internationale (ISS), comme le montrait une photo tweetée par l'astronaute allemand Alexander Gerst.

"On sent cette odeur âcre de bois brûlé tout le temps et cela irrite la gorge", explique-t-il en s'inquiétant des braises portées par le vent "qui peuvent allumer un foyer à tout moment".

Des associations de pompiers ont dénoncé la "désorganisation" des secours, composées d'unité de l'armée, de pompiers venus des villes comme de pompiers forestiers aguerris.

- Eucalyptus inflammable-

Au Portugal, "il n'y a pas de gestion préventive du territoire" qui prenne en compte le risque des incendies, a expliqué à l'AFP Gil Martins, responsable du département protection civile de l'Institut supérieur de l'Education et des sciences. Et il y a "près de 690.000 hectares de forêt d'eucalyptus" qui ne sont pas entretenus, a-t-il ajouté.

Recevez gratuitement les dernières nouvelles d'Haïti et d'ailleurs directement sur votre téléphone en téléchargeant l'App de Loop News :