Jeudi 23 Novembre, 2017

Le Parlement haïtien sera reconstruit d’ici « 18 à 24 mois »

Le siège temporaire du parlement haïtien construit par le Gouvernement américain 2011.

Le siège temporaire du parlement haïtien construit par le Gouvernement américain 2011.

Les députés sont partis en vacances. La séance en assemblée nationale organisée hier lundi 11 septembre a consacré la fin de la deuxième session ordinaire de l’année législative 2017. Elle s'est vue aussi l'occasion de la pose de première pierre pour le nouveau Palais Législatif.

Les présidents du Sénat et de la chambre des députés, Youri Latortue et Cholzer Chancy, s’en réjouissent. Pour eux, « il s’agit d’un geste symbolique ». Car bientôt les parlementaires quitteront les « les locaux provisoires inappropriés » aménagés au bord de la mer sur le boulevard du Bicentenaire où ils sont logés depuis tantôt 7 ans.

Le futur Palais législatif sera reconstruit sur le même site que l’ancien, détruit des suites du passage du séisme de 2010, et comprendra cette fois 3 étages.

Le directeur de l’Unité de Construction des Logements et Bâtiments Publics (UCLPB), Clément Bélizaire, en présentant les différents aspects techniques de la construction, a donné garantie que le projet durera jusqu'à 24 mois et coûtera plus que les 23 millions de dollars américains selon les estimations initiales.

À rappeler qu’une cérémonie de pose de première pierre du palais législatif a été organisée en 2012, sous la présidence de Michel Martelly. « Nous aurons certainement le plus beau Parlement de la caraïbe », s’est vanté le premier ministre d’alors, Laurent Lamothe. Selon Le nouvelliste, l’édifice, dans les plans de la compagnie HADOM en charge des travaux de construction, devait avoir quatre étages. Une avance de démarrage de 10 millions de dollars américains a été fournie à cette compagnie sur les 33 millions de dollars que devait coûter la construction.